main

Culture chinoise [n]old

Chine : Fais tu partie du Réseau ?

17/10/2018 — by Cédric BEAU

关系 (guān xì) : relation, rapport

Derrière ce petit mot de deux caractères se cache l’un des concepts les plus importants de la culture chinoise.

Si tu comprends, tu peux devenir riche et célèbre (au mieux).

Si tu ne comprends pas, tu n’iras probablement pas bien loin…

Voir nullepart (au pire).

Parce que… :

En Chine, le réseau de relations, y’a rien de plus puissant.

Et si t’en as pas… t’es mal barré.

Pour mieux comprendre ce concept, il y a plein de bons livres et de bonnes conférences (je t’ai déjà recommandé par le passé la lecture de “Réussir en Chine grace aux cercles d’amis, par exemple)

Et il y a aussi les minutes culture de la méthode Crampe (à la fin des vidéos de cours).

Mais en plus, ce mois ci :

On ira un peu plus loin dans le bonus du mois “rechercher un stage ou un emploi en Chine”. Avec des concepts qui s’appliquent pour ça, mais pour bien d’autres choses encore (investissements, voyages, échanges avec la famille…)

Quoi qu’il en soit, si tu veux la recette, c’est réservé aux abonnés de la méthode Crampe :

> https://bit.ly/2NKgnxE

À tout de suite !

Cédric Beau

P.S. : Dans l’un des prochains bonus on parlera aussi comment tu vas pouvoir te construire ce fameux réseau, si pour l’instant tu n’as pas d’amis ou relations chinois…

Culture chinoise [n]old

Draguer (et se faire draguer par) une chinoise?

12/08/2015 — by Cédric BEAU

Draguer une chinoise, quelle idée… Dixit le mec qui est marié avec … une chinoise :

“Avec les chinoises, ça doit bien marcher!”, voila l’une des premières choses à laquelle mes amis pensent quand je leur parle de mon mode de vie. Mais comment ça se passe, en vrai?

Dans cet épisode on parle aussi de l’attrait des chinois pour la culture française, et des caractères traditionnels

Culture chinoise [n]old

Mon Problème Pour Progresser en Calligraphie Chinoise :

07/08/2015 — by Cédric BEAU

La calligraphie chinoise, j’adore ça. Mais le souci (tout en étant son point fort), c’est que c’est un art. Et rien que pour les traits de base, on peut passer des décennies à les perfectionner.

Il faudrait donc, dans le meilleur des mondes possible, pouvoir y consacrer un petit peu de temps régulièrement, de manière quotidienne ou hebdomadaire.

Plus d’infos si vous n’y connaissez rien du tout : Calligraphie chinoise sur Wikipédia

Culture chinoise [n]old

S’inscrire à l’université en Chine : Quand, comment et quels documents ?

19/07/2015 — by Cédric BEAU

4-960x658.jpg

Si vous voulez vous inscrire pour apprendre le Chinois à l’université en Chine il faut compter environ 4 à 5 mois avant le début d’un semestre.

Par exemple, si vous voulez commencer pour la rentrée de septembre, généralement les inscriptions se passeront en mars-avril. Il faut déjà contacter l’université à cette période sinon il sera trop tard pour les inscriptions.

Il est important de noter que je dis semestre. Par exemple quand vous y aller pour faire du chinois on peut très bien aussi commencer lors d’un semestre juste après le nouvel an chinois en janvier-février, donc octobre-novembre pour les inscriptions.

Vaut mieux contacter l’université encore plus tôt, 5 – 6 mois avant pour être sûr d’être dans les délais, parce que ça serait bête de contacter 4 mois avant et que les inscriptions viennent de fermer (parce que parfois en plus des délais, il y a aussi le nombre de places disponibles à prendre en compte. Faudrait pas vous faire piquer la votre!).

Pour les documents, ça dépend du cursus que vous voulez suivre.

Si par exemple vous y aller pour faire du chinois aucun document ne sera exigé parce qu’on fera un teste de niveau lorsque vous arriverez à l’université en Chine.

Par contre si vous voulez vous inscrire dans un MBA, une licence ou n’importe quoi, on demandera des documents tels que les diplômes que vous avez eu, traduits si possible.

Si vous vous inscrivez dans un cursus où les cours sont dispensés en chinois, on vous demandera un certificat de HSK. Pour quelque chose de basique on demandera un HSK 3. Si c’est pour s’inscrire dans un programme d’Histoire, de culture ou n’importe quoi de plus “soutenu” au niveau du vocabulaire, là on demandera un HSK supérieur (4, 5, 6).

Rapprochez vous du Bureau des Etudiants Etrangers (Foreign Students Office) pour avoir les listing exacts de ce qu’il vous faut selon votre cursus. Celui de l’université de Fudan à Shanghai par exemple 😉

Car oui, il faut savoir que fréquemment dans les grandes universités on a un FSO (Foreign Student Office), qu’on peut contacter en anglais et qui saurons vous aiguiller sur ce qu’il faut comme documents spécifiques ou même tout ce qui aura trait à votre parcours sur place.

En ce qui me concerne, quand je m’étais inscrit à l’université de Fudan à Shanghai pour débuter en chinois il m’avait fallu aucun papier

Ce qui était important vraiment c’était de s’inscrire à l’avance (je me répète, mais comme ça pas d’excuse pour les retardataires!). Comme ça en m’inscrivant en mars-avril je pouvais recevoir par courrier une lettre d’admission après le traitement de mon dossier.

Ce fameux sésame sera généralement joint avec un formulaire de demande de visa.

C’est pour ça que c’est vraiment important de contacter à l’avance sinon vous n’aurez pas de visa (ça c’est pas marrant non plus).

Le visa et l’inscription sont deux choses distinctes mais qu’il faut préparer en même temps.

Avec votre dépôt de dossier, l’université chinoise vous enverra en effet une lettre d’admission.

Il faut absolument avoir cette pré-inscription, et le formulaire pré-rempli (par l’université) de demande de visa pour avoir le droit à ce fameux sésame, ce fameux visa de 6 mois à 1 ans qu’il faudra ensuite demander à l’ambassade ou au consulat.

Culture chinoise [n]old

Que faut-il prévoir avant de partir en Chine ? Argent, papiers et choses indispensables :

18/07/2015 — by Cédric BEAU

wKgB4lKcQeKAYsXoAAoyRy8TTL059-960x640.jpeg

Il faut absolument avoir son passeport, toujours sur soi ou alors une photocopie. Ca, vous y aviez sûrement déjà pensé, alors passons au concret :

Il faut avoir une assurance. Si vous êtes en touriste il a une assurance touriste et si vous êtes là sur le plus long terme, prenez une assurance santé, vraiment je vous le recommande.

Parce que la santé ça coûte cher en Chine. Les hôpitaux c’est un business…

Si vous vous faites hospitaliser et que vous n’avez pas d’assurance santé, l’autre jour j’ai vu un gars qui s’était cassé le pied en jouant au foot, et bien vous êtes dans la mouise si vous n’avez pas une bonne couverture.

C’est terrible, car c’est la même chose pour les chinois : si vous n’avez pas d’assurance (ou le plus souvent, si vous n’avez pas beaucoup d’argent), vous n’aurez pas de lit, pas de soins, et on vous priera de quitter les lieux.

L’assurance santé c’est donc très, très important. Je pense que c’est vraiment ce qu’il faut prévoir si vous partez sur le long terme.

Prévoyez ça avec la prime mobilité, moi je suis chez William Russel (que je ne recommande pas, je pense passer chez April), ou avec n’importe quels trucs spéciaux pour les expatriés et les gens qui voyagent, vous regretterez pas de l’avoir pris si jamais vous avez un problème.

La somme investie c’est rien par rapport à ce que ça peut vous faire gagner en facilité sur place. Parce qu’une bonne assurance, lorsque que vous avez un problème, dispatche quelqu’un qui parle chinois pour faire l’interface avec vous, ou bien alors un traducteur/interprète dans l’hôpital ou n’importe quoi.

Et ça change la vie. Du coup ça revient assez cher pour toute ma famille mais juste après avoir pris l’assurance internationale, le bébé avait fait une pneumonie.

Ah oui, en Chine ils ont toujours tendance à exagérer les trucs, surtout si ils voient qu’on a l’air d’être quelqu’un qui a un petit peu d’argent, ils se disent hop là il faut hospitaliser, il faut, il faut…

Donc on a hospitalisé quand même mais avec l’assurance, non seulement j’ai été remboursé mais en plus on avait eu quelqu’un qui a été l’interface avec la clinique et le directeur de l’hôpital et on a été dans la meilleure chambre de l’hôpital.

Troisièmement, une petite somme d’argent : toujours avoir une petite réserve en liquide au cas où la carte bleue marche pas. C’est des choses qui arrivent et c’est d’ailleurs super chiant quand ça arrive.

Moi j’ai la chance d’être à la HSBC et c’est toujours pratique quand on est à l’international et qu’on retire à un distributeur il y a pas de frais. Et si on vire d’un compte HSBC français vers un compte HSBC chinois il y a pas frais non plus. Ça prend quelques jours mais c’est super.

Parce que si jamais il y a un problème on peut toujours prendre sa carte occidentale et retirer en Chine.

Une fois j’avais eu un problème avec la HSBC France. J’avais fait un virement de France à Chine et il avait été bloqué, donc j’avais 1000 euros bloqués entre la France et la Chine. Il a fallu attendre 2 semaines avant que l’argent revienne en France. Mais à part ça, rien à redire. Je suis désormais à la HSBC Hong Kong depuis ma décision de ne plus vivre en France.

Enfin bon, pour en revenir à nos poumons : des fois il y a des problèmes qui arrivent et dans ce genre de situations si on a pas une petite réserve en cash on est tout simplement cuits. Cette réserve, il ne faut pas y toucher du tout sauf en cas de problème énorme :

C’est-à-dire si on a plus d’argent pour vivre, manger, payer le loyer…

Pour moi, c’est l’équivalent de 3 jours d’hôtel ou quelque chose comme ça, pour le jour où il y a un problème comme moi à cette époque, et bien vous êtes sauvé.

Lors de mon aventure, je n’avais pas cette réserve. Du coup j’avais emprunté de l’argent à des amis… Ca fait moins pro, mais ça marche aussi (si vous avez des amis sur place).

Pour les autres choses indispensables, il y a pas mal d’outils que j’utilise, comme par exemple le sèche-cheveux de voyage qui a plein d’utilité, j’en avais fait un article sur le blog Chine il y a pas longtemps mais c’est pas des trucs qui sont indispensables.

Il y a aussi d’autres trucs pratiques en voyage comme une multiprise avec un adaptateur électrique international.

C’est super utile comme truc, surtout quand on est chinois et qu’on va en France d’ailleurs, parce que généralement les appareils français on peut les brancher sur les prises en chine, par contre l’inverse n’est pas possible.

Autre truc pratique, le modem 3G et LAN vers Wifi pour avoir internet partout qui m’a beaucoup aidé en Hongrie.

Donc le reste ce sera du pratique. Pour l’indispensable il faut juste ça. Après, du bon sens et un appareil photo pour se faire plaisir 🙂 .

Culture chinoise [n]old

Quel type d’humour touche le plus les chinois ?

11/07/2015 — by Cédric BEAU

122706751_91n.jpg

Sacrée question!

Je trouve que l’humour un petit peu noir marche beaucoup ou alors des blagues de cul ou des blagues racistes mais c’est un petit peu la même chose qu’en France/Occident au final.

Le type d’humour qui est un peu, peut-être extrême.

Alors si maintenant vous voulez faire des blagues en chinois, il est vrai que parfois, comme la langue n’est pas la même, si on fait un jeu de mot pourri, ils ne vont pas trouver ça drôle. Mais si vous faites des blagues classiques ça posera pas de problème.

Après si vous voulez en savoir plus sur l’humour chinois vous pouvez trouver pas mal de chose sur internet, ou pourquoi pas vous renseigner sur le spectacle de Patrick le Chinois dont j’ai parlé il y a pas longtemps.

Il prend plein de blagues chinoises qui sont marrantes pour les chinois mais pas forcément marrantes pour nous.

Au delà des blagues, si on en revient à l’idée d’humour, là effectivement c’est encore un petit peu plus subtil .

Si vous voulez par contre avoir un panel de l’humour chinois, des blagues et autres jeux de mots, et que vous parlez un petit peu chinois : allez tout simplement sur les forums chinois (par exemple j’aime beaucoup errer sur les forums de Mop.com) et vous aurez une vue plus poussée de ce que j’entends par là 😉

Culture chinoise [n]old

Comment sont considérées les minorités ethniques en Chine ?

26/06/2015 — by Cédric Beau

4f273ac3b8830710ca749790b465e6cf-960x607.jpg

En général elles sont plutôt bien vues et elles sont même favorisées j’ai envie de dire…

Lorsqu’on fait partie d’une minorité ethnique, par exemple on a des avantages par rapport à certaines politiques difficiles à vivre pour les chinois, comme la politique de l’enfant unique.

La politique de l’enfant unique c’est quelque chose d’horrible pour nous autres qui voyons la Chine avec nos yeux d’occidentaux…

Et bien les minorités ethniques ne subissent pas de la même manière la politique de l’enfant unique.

Généralement, elle est beaucoup, beaucoup moins appliquée pour les minorités ethniques qui peuvent avoir deux ou trois enfants et parfois sans limites d’ailleurs…

Ensuite, avec ma propre expérience en Chine j’ai pu voir des minorités qui avaient des facilités pour se rendre dans des universités :

Une personne de l’ethnie Han devait atteindre un seuil de 600 points à un concours pour accéder à telle université. Une personne d’une minorité ethnique pouvait accéder à cette université à partir de 450 points.

Ça démontre à quel point ça peut être très positif d’être d’une minorité ethnique en Chine.

Autres choses, pour accéder aux écoles, pour tout ce qui est payement des matériels scolaires ou pour ce qui est des problèmes de migrations de population (hukou).

Lorsqu’on est une minorité ethnique en Chine on a des facilités dans beaucoup de cas.

Donc, elles sont bien vues, on aime bien la diversité en Chine quand même.

C’est un avantage dans certains cas mais ça peut être un handicap et porter une certaine forme de racisme par la majorité Han :

Lorsqu’on n’est pas pris à un concours, qu’on s’est tué, parce que c’est vraiment terrible les concours en Chine. Surtout le baccalauréat chinois, on se tue presque toutes les 20 premières années de sa vie pour réussir son bac parce que c’est l’élément qui va être décisif pour la suite des événements dans la carrière…

Et lorsqu’on n’est pas pris dans une école parce qu’on avait 599 points et qu’on voit que notre camarade de classe qui était d’une minorité ethnique, qui a eu 150 points de moins que nous et qu’il a été pris quand même ça peut effectivement porter à des problèmes.

Mais bon, à part ce genre de choses, les minorités c’est plutôt bien vu.

Lorsqu’on se présente à un entretien d’embauche ou quelque chose, ça peut être un avantage.

Il y a peut-être aussi dans le milieu de l’entreprise des avantages à embaucher des personnes de minorité ethnique et de varier un petit peu les plaisirs au niveau des ethnies.

Culture chinoise [n]old

Chine : Deux astuces pour lutter contre les préjugés

14/05/2015 — by Cédric BEAU

14181847070-960x720.jpg

Quand vous écoutez des informations sur la Chine, vous-êtes vous déjà demandé comment distinguer le vrai du faux?

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de vous rendre compte qu’une info donnée dans les médias, dans un bouquin, racontée par un journaliste, est en fait complètement bidon?

En général, on s’en rend compte en échangeant avec des natifs, ou en se rendant sur place.

Si on a tous des idées éronnées sur la Chine, c’est pas vraiment notre faute. Au final, peu d’entre nous ont la chance de pouvoir aller voir directement sur place ce qu’il en est vraiment.

Mais lorsque vous vous rendrez sur place et que vous raconterez à vos proches ce qu’il en est vraiment, une bonne partie de ceux-là vont vous dire que vous êtes un menteur…