main

Blog Chineold

Moi, François Chinais

02/09/2011 — par Cédric BEAU

Lorsque je téléphone en Chine, il m’est arrivé plus d’une fois d’être pris pour un hongkongais “ah, vous appelez de Hong Kong”, me dit-on en voyant s’afficher un numéro étrange(r)

Je me sens alors obligé de répondre que je suis en France. “Ah, il y a beaucoup de chinois en France”

Je me sens alors obligé de répondre que je suis français “Ah bon? Je ne vous crois pas, vous parlez le chinois de façon si fluide!”

Je me sens alors flatté, mais troublé, j’ai l’impression que l’on ne me crois pas. Je me sens obligé de le prouver en parlant français. Mais je ne convainc pas, je suis fiché comme chinois.

“Mais alors, vous avez grandi en Chine, vous êtes donc chinois!” ma foi non, je n’ai pas grandi en Chine, mais j’y ai fait mes études pendant quelques années

“Ah, c’est pour cela que vous parlez bien chinois, vous avez étudié combien de temps?“. J’ai étudié le chinois à l’université de Fudan de Shanghai durant un an et demi

“Un an et demi, et vous parlez si bien, je ne vous crois pas! Vous devez avoir la Chine dans le sang!”. Une fois de plus, l’on ne me crois pas. Mais effectivement, je me suis passionné depuis tout petit pour l’Asie, puis la Chine de façon plus spécifique. Et puis il y a aussi mon épouse, chinoise, qui m’a beaucoup aidé à progresser au quotidien.

“Vous avez une épouse chinoise? Vous tendez donc à devenir un demi-chinois, en quelques sortes?”. Demi chinois, jamais entendu cette expression, et l’on me la ressortira plus d’une fois par la suite.

“Je te considère comme un chinois à 100% (纯), tu t’intéresse à la culture, aux écritures sur les os de tortue, alors que même moi je ne connais pas l’étymologie des caractères, au final, tu es plus chinois que moi!” (à Guiyang, lorsque l’on me voit manger du piment, l’on me dit que je suis 纯贵阳, 100% Guiyang -et le tout, en dialecte local)

Puis je rentre en France, et j’entends “Tu as changé, tu penses comme un chinois!”

Les collègues et amis m’appellent “le chinois”, je n’en ai pourtant pas la tête!

A la maison, je n’ai que deux fourchettes pour une vingtaine de paires de baguettes. Je n’ai qu’un petit couteau pour éplucher les fruits, mais deux hachoirs pour tout faire dans la cuisine.

Lorsque je vais au restaurant, je demande à ce que l’on rajoute du piment (ou harissa, poivre, tout ce qui pique) dans mes plats.

Rouge ChineDans la voiture, j’ai des coussins kitchs et un noeud porte bonheur. Sur les murs de la maison, j’ai des peintures chinoises. A côté du barbecue, j’ai un éventail.

Curieusement, je me mets au rouge. Sièges rouges, poubelle rouge, meubles rouges. Cette couleur me fait penser au bonheur alors que d’autres pensent au sang, elle me rappelle le mariage, et dans cet univers rouge chine, je me sens bien.

Je change de téléphone mobile pour avoir la saisie du chinois, mes ordinateurs sont en chinois, et les programmes aussi… Je ne poste plus sur Twitter, mais de plus en plus sur Weibo. Facebook me sert à suivre les péripéties de mon meilleur ami, mais une grande partie des mes autres amis est sur Renren.

Les médias français et la pseudo-politique de certains m’agace autant que la politique pré-établie de Pékin, je dis même qu’Hadopi ou censure chinoise, au final tout le monde est à la même enseigne.

Est-ce que je suis français car j’appartiens à un pays, est-ce que je suis français car j’appartient à une ethnie, est-ce que je suis français parce que mon éducation l’est?

Est-ce que je suis demi-chinois par alliance, demi-chinois car possesseur d’un titre de séjour chinois maintes fois renouvellé, suis-je un vrai chinois par passion et par relations?

Suis-je maître de ce que je suis, où suis-je ce que les autres pensent de moi?

Au final, je ne suis que moi, le seul, l’unique. Et le monde continuera de tourner, que je me déclare chinois, ou que je me déclare français. Vous voulez me mettre dans une case noire, ou dans une case blanche? C’est impossible! Je suis gris!

2 comments

  • Sylvain

    02/09/2011 at 23:06

    Si tu veux je passe sur Renren, comme ça exit Facebook 😉

  • Cédric en Chine

    02/09/2011 at 23:26

    Tu finira par y passer (enfin, t’es déjà dessus, donc par y passer plus régulièrement), on y passe tous! Pour garder contact avec les camarades de classe durant l’année scolaire, pour tes futurs amis/profs chinois, tu verra ^^

Comments are closed.