main

Du chinoisold

La langue chinoise et les préjugés

19/01/2013 — par Cédric BEAU

Chine préjugésMon récent retour en France m’a fais prendre conscience d’une chose : la langue chinoise est victime de nombreux préjugés, qui sont tenus pour une vérité universelle. L’exemple le plus commun est bien entendu que le chinois est une langue difficile. Mais tout y passe : la langue, l’écriture, les sons. Bref, la panoplie complète.

Et qu’il est difficile de faire changer d’opinion aux gens qui ont ces idées bien ancrées en eux. On a beau leur expliquer que non, ce n’est pas plus difficile qu’une autre langue, que l’écriture est simple quand on a compris les mécanismes, et que tout est une question de culture (mon ancienne coloc’ chinoise francophone me disait le chemin de croix qu’avait été son apprentissage du français et de sa ribambelle de temps).

Que faire dans ce cas ? Laissez tomber et courir le risque que ces idées se propagent ? Non. Au contraire, sans tomber dans le prosélytisme, je conseille de faire une micro-initiation au chinois à ces personnes, si vous en avez le temps. Prenez un quart d’heure/vingt minutes pour leur expliquer les bases et les mécanismes de la langue chinoise, ses particularités. Pas besoin de tomber dans des explications poussés ou techniques, il suffit simplement de montrer la mécanique générale.

Alors bien entendu, cela ne marchera pas avec tout le monde : certains vous diront qu’ils n’ont ni le temps, ni l’envie ; d’autres camperont fermement sur leurs positions, envers et contre tout. Mais il y a fort à parier que la plus grande partie regardera d’un oeil nouveau la langue chinoise. Il ne s’agit pas ici de faire l’apologie de l’apprentissage du chinois, mais simplement d’aider à combattre les préjugés qui l’entourent. Si cette “initiation” titille la curiosité intellectuelle de votre interlocuteur, c’est tout bénéfice pour vous : vous venez de trouver un nouveau partenaire de langue ! Mais si sa curiosité ne va pas plus loin, ne vous en faites : si vous avez déjà réussi à lui ouvrir les yeux, ou seulement juste entrouvert le voile qui entoure la langue chinoise, alors votre pari est gagné, et ce n’était en aucun cas du temps perdu !