main

Le chinoisoldVoyager en Chine

Il n’y a pas d’âge pour apprendre le chinois (la preuve…)

15/04/2012 — par Cédric BEAU

Sylvain est rentré de Zhang Jia Jie (张家界), pour ma part, je prépare mon retour en Chine, je vous présenterai mes préparatifs dans les prochains articles.

Peu importe ce que je fais, cela a toujours un rapport de près ou de loin avec la Chine, et de facto, le chinois. Et j’observe quelque chose d’intéressant : des personnes qui ont le double de mon âge étudient le chinois. Pourquoi?

vieux apprendre chinois
Il a bien raison!

Tout a commencé quand j’avais 19 ans…

Première expatriation en Chine, j’allais à l’université de Fudan (Shanghai) pour la première fois. Objectif : parler le chinois en un mois, avec 100 heures de cours en intensif.

Les camarades de classe étaient fort sympathiques, et il y avait de tout. Mais ceux là m’ont marqués :

– Un jeune australien de 9 ans qui était là pour s’amuser
– Sa mère, la quarantaine, qui était là pour redécouvrir ses origines
– Des jeunes japonais(es)  qui étaient là pour préparer leur avenir, un plus pour le CV comme nos collégiens et lycéens français
–  Des pakistanais, russes et européens qui étaient là pour conquérir l’éldorado chinois, le but étant de développer un business
– …et lui

Lui, c’était un vieux de 65 ans. Et son image m’est toujours ancrée dans la tête. Sur le coup, je n’avais pas compris ce qu’il pouvait bien faire là.

Et en allant, ça continue :

Puis me lançant dans l’enseignement et la formation en parralèle de projets d’import, j’ai eu l’occasion d’en rencontrer d’autres.

Certains avec qui j’ai pu nouer de profondes relations d’amitiés (et merci pour la bouteille, si tu passes par là!),  d’autres dans des termes plus professionnels. Peu importe, ce qui m’a fait changer ma vision, c’est leur âge.

Pour moi, le chinois est une langue d’avenir. Mais avoir des apprenants à 54, 60, 65 et 87 ans m’a fait me remettre en question.

Qu’est-ce que le chinois peut apporter d’autre?

J’ai donc posé la question, et voici -en bref- ce qui en est ressorti :

  • Apprendre le chinois est passionnant, c’est une ouverture d’esprit
  • Les moyens mnémotechniques pour apprendre les caractères peuvent être utilisés pour les autres apprentissages ou lectures
  • “D’ailleurs, ma mémoire me faisait défaut, ça m’a redonné un coup de fouet”
  • C’est bien plus pratique pour découvrir de nouvelles personnes, maintenant que j’ai le temps de voyager…

Le chinois, c’est aussi ça : une passion, et un moyen de voir le monde autrement. Maintenant que j’ai eu ces petits témoignages, je me rends compte qu’à mon âge c’est aussi le cas. Les voyages en Chine et l’apprentissage du chinois m’ont littéralement changé, et effectivement, même pour moi, ça a fait du bien à la mémoire!

Comme quoi, y’a pas d’âge pour se lancer!

La seule chose importante, c’est de se lancer sans attendre!

Et vous, pourquoi apprenez vous le chinois?