main

Business en Chineold

Des dosettes au café instantané, en passant par les capsules nespresso

27/09/2011 — par Cédric BEAU

J’aime le café, j’adore le café, je suis fan du café. L’addiction depuis des années déjà, j’ai su apprendre à déguster le café. Mes voyages m’y ont aidé.

Capsules nespressoIl y a eu d’abord la machine a café de la maison, avec son odeur envoutante les matin d’automne, et le goût variait alors du simple au délicieux en fonction du café acheté, de la marque de distributeur au carte noire, en passant par les jaques vabres et autres café grand mère, m’installant en France ou a l’étranger, cette habitude a peu a peu disparue, en manque de qualité, je dois l’admettre.

Puis il y a eu les machines à café, ces périodes estudiantines où l’on va se reprendre un café toutes les cinq minutes, au distributeur du “foyer” au lycée, ou de la “salle qui ne ressemble à rien mais qu’on appelle cafétéria” de l’université. Les machines là encore nous proposaient au choix du jus de chaussette, ou du café moulu à la demande, pour les plus chanceux.

Et j’ai découvert les dosettes. Tassimo, Senseo, Nespresso (vatèlse)… Je les ai donc essayées, et j’ai été déçu. Les meilleures sont certainement les Nespresso, le café est de qualité, cela se sent au déclic provoqué par la pression perçant la dosette dans la machine. Mais ne peut-on pas trouver mieux?

Poursuivant mon petit bonhomme de chemin à la découverte du café, c’est en Chine que j’ai trouvé mon bonheur. Et n’étant pas le seul à m’en être rendu compte, cela fait aujourd’hui l’objet d’un article. Le café servit dans les hôtels, dans les salons de thé, en Chine, est incroyablement bon. De qualité, et l’on appelle pas un café “café”.

En effet, si l’on différencie les thés, il en est de même pour les cafés. Et curieusement, en occident, pays consommateur de café, on s’en fout, et on boit juste du “café”.

C’est donc au bout du monde que j’ai découvert les arômes délicats du Blue Mountain aux plus amers du Colombien. Et ce genre de dégustation, en France, ce n’est que dans les boutiques spécialisées que l’on peut les retrouver (je pense notamment à Méo). Avez-vous entendu parlé de capsules Blue Mountain chez Nespresso? Moi non (* sur le blog luxe).

Nespresso, ce n’est pas du bon café, ce n’est pas de la qualité, et en plus c’est cher. Longue vie aux vrais cafés, ceux qui sont si difficiles à trouver en France, à cause des campagnes marketing nous faisant gober n’importe quoi.

Et plus récemment, c’est du café instantané que j’ai redécouvert… Du vietnamien (acheté en Chine)! Les asiatiques ont bon goût!