main

EGOutils et logiciels [n]

Connaissez-vous ces outils pour apprendre le chinois ? Probablement pas…

22/01/2010 — by Cédric BEAU

Méthodes de chinoisVoici quelques outils pour apprendre le chinois : bien pratiques, vous n’en avez peut-être pourtant jamais entendu parlé.

Et c’est normal, quand un outil est par exemple développé par les chinois, pour les chinois…

C’est le cas de :

frhelper.com

J’utilise ce programme depuis une dizaine d’années, et c’est une mine d’or.

Il existe en deux versions : ordinateur et smartphone/tablette et ne coûte qu’une douzaine d’euros (paiement unique, license valable à vie, c’est rapidement rentabilisé).

Alors oui, c’est un dictionnaire/logiciel qui est destiné aux chinois apprenant le français. Mais c’est justement là sa force. Toutes les nuances, les spécificités de la langue française sont à double entrée…

Un vrai bonheur, une mine d’explications sur les divers sens des mots, et les idiomes chinois.

D’ailleurs, ça me fait penser à un autre outil. Un dictionnaire encore, mais en version papier :

Le « Larousse – Dictionnaire de la langue française avec explications bilingues »

Exactement la même logique, un outil destiné aux chinois, et qui présente les mêmes avantages que FrHelper.

Pour ceux qui aiment bien le toucher du papier. C’était le dictionnaire de ma femme, et je dois avouer :

Même si il est plus difficile à transporter que le petit “Dictionnaire concis français-chinois chinois-français” (avant on l’appelait le “petit dictionnaire bleu, mais il est plutôt gris dans la dernière version)…

Il a cependant le mérite d’être extrêmement précis, et il n’a pas les lacunes et les erreurs du “petit bleu”.

Après, on est pas non plus au niveau du “Grand Ricci”, un incontournable en 6 volumes pour les “pros” de la langue chinoise… Mais qui coûte un rein.

Le logiciel WenLin (文林)

Ce logiciel existe en version gratuite, et selon certains amis, il est vraiment extraordinaire :

Le programme est en anglais, et c’est justement ce qui fait sa force : il contient la référence des dictionnaires de anglais/chinois : le John de Francis.

Wenlin « parle » chinois, permet l’entrée de caractères chinois par tablette tactile. Il possède bien sur le copier/coller entrant ou sortant vers d’autres logiciels. Flashcards ; nombreuses tables sur les caractères rares etc, comptage de traits. Ecriture animée et j’en passe.

Alors oui, l’interface est plutôt laide. Mais ça n’enlève en rien à la puissance de l’outil. C’est comme Anki : simple, efficace, intemporel 🙂

Linguee

Pour traduire des termes dans leur contexte, rien de tel que Linguee. L’outil se sert de corpus de documents et rend les résultats dans le contexte, c’est juste parfait. On ne fera plus l’erreur “he flew the banana” en voulant traduire “volé” dans “il a volé la banane”.

Ça peut paraître bête, mais ces erreurs sont trop fréquentes avec Google Translate et autres Reverso. Essayez de traduire un simple “您好” (Un “bonjour” poli en chinois) sur Reverso, et voici le résultat :

Si même un “bonjour” est mal traduit, qu’est-ce que ça sera quand on sera sur des termes plus complexes !

Désavantage de Linguee : Ils n’ont qu’un seul corpus, et c’est chinois-anglais anglais-chinois.

C’est aussi un avantage, cependant. Car Google non plus n’a pas de corpus chinois-français. Quand on fait une traduction sur Google Translate du chinois vers le français, ce qui se passe en fait c’est que Google fait deux traductions l’une sur l’autre : chinois-anglais puis anglais-français

Pas étonnant que les résultats soient si mauvais.

Et pas étonnant que Linguee tire son épingle du jeu !

Connaissiez-vous ces outils pour apprendre le chinois ? En avez-vous d’autres à recommander ?

Et pour aller avec tout ça, peut-être que ce qui vous manque, c’est une bonne méthode de chinois qui vous prend par la main de A à Z, qui est consultable partout, et qui s’adapte à votre emploi du temps ?

On continue la discussion ici :

https://bit.ly/2JnWpff