main

Culture chinoise

Quelques conseils de lecture

17/12/2012 — par Cédric BEAU

Littérature chinoiseJe n’ai de cesse d’exhorter les gens à s’intéresser à la culture chinoise. Et à mon avis, le plus court moyen de s’initier à ses arcanes, c’est de lire. Aux vues de la multitude d’ouvrages ayant de près ou de loin un rapport avec la Chine, difficile de ne pas trouver chaussure à son pied. Pour vous aider dans votre recherche, voici une sélection d’ouvrages, parmi ceux qui m’ont le plus marqué dans mon parcours d’étudiant en chinois, et surtout en histoire chinoise (on ne se refait pas).

Pour commencer, je ne saurais trop vous conseiller la lecture des quatre Livres Extraordinaires (四大奇书 /  Sì dà qíshū), classiques des classiques de la littérature chinoise : Au bord de l’eau (水浒传 / Shuǐhǔ Zhuàn) ; Histoire des Trois Royaumes (三国演义 / Sānguó Yǎnyì) ; Le Voyage en Occident (西游记 / Xī Yóu Jì) ; et Le Rêve dans le Pavillon Rouge (红楼梦 / Hóng Lóu Mèng). Ces quatre ouvrages constituent l’apogée de la littérature chinoise classique, et influencent encore aujourd’hui la culture et la littérature chinoise. Mon favori reste l’Histoire des Trois Royaumes, qui est pour l’équivalent de l’Illiade pour la Chine. C’est un texte long et dense, mais qui vaut largement le temps et l’énergie déployés à sa lecture. Pour les moins courageux, une intégrale en bande-dessinée vient justement de sortir, et les retours sont plus que positifs.

Si vous souhaitez avoir une vision plus européenne de la Chine, le Devisement du Monde (le Livre des Merveilles) de Marco Polo est fait pour vous. Le récit du marchand vénitien à travers l’Empire Yuan vous offrira un dépaysement assuré. De plus, c’est un excellent moyen de découvrir au quotidien une dynastie encore trop méconnue, et souvent peu considérée.

Plus proche de nous, et d’une lecture plus aisée, je vous conseille aussi Au coeur de la Cité Interdite, de Reginald F. Johnston. Sir Johnston fut le précepteur du dernier empereur de Chine, Puyi, et il décrit dans ce livre la vie quotidienne de l’empereur, coupé du monde et des réalités de son pays, ainsi que son parcours dans les tumultes qui ont secoué la Chine dans le premier quart du XXe siècle. Un excellent pendant à ce livre est l’ouvrage autobiographique de Puyi lui-même (J’étais empereur de Chine), dans lequel celui qui fut trois fois empereur raconte sa vie, du faste de la Cité Interdite aux jardins de Pékin dont il a la garde, après un passage en camp de redressement communiste.

Si vous êtes plus intéressé par les romans, je encourage à lire les aventures du juge Ti, de Robert van Gulik, qui vous emmèneront dans la Chine des Tang vivre des aventures qu’Agatha Christie n’aurait pas renié.

Si vous avez d’autres ouvrages à conseiller à nos lecteurs, n’hésitez pas à les poster en commentaire (je reconnais volontiers mes lacunes en littérature chinoise contemporaine !).

One comment

  • Alpaga

    18/12/2012 at 11:44

    Merci pour tes bons conseils de lectures. A mon tour de vous recommander la lecture des ouvrages de Xi Ran : journaliste chinoise dont les ouvrages sur la condition des femmes chinoises est passionnante.
    Chinoises
    et Baguettes chinoises.
    Bonne lecture à tous et à toutes.
    Sylvie

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

two × 2 =

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.