main

Chinois

Quand on a un bon niveau de chinois mais des lacunes dans l’une des compétences essentielles

09/04/2018 — par Cédric BEAU

Dans l’apprentissage du chinois, y’a plusieurs niveaux de difficulté :

– L’oral à la va-vite

– L’oral avec les tons

– La lecture des caractères

– L’écriture (la vraie, pas avec un ordi ou le téléphone).

Généralement on rencontre quatre types d’apprenants, chacun ayant son niveau de préférence :

– Les touristes qui auront juste besoin une fois ou deux de demander où sont les toilettes, et comment aller d’un point A à un point B dans le taxi shanghaien

– Les membres d’une famille chinoise, et plus particulièrement les conjoints de chinois (« l’oral me suffirait très bien »)

– Les étudiants et autres passionnés qui n’arrivent tout simplement pas à retenir leurs caractères

– Les vrais.

Pour ma part, je ne faisais pas partie des « vrais ».

Plutôt bon, voir même très bon à l’oral (sauf certains tons de base que je n’avais pas appris au début par fainéantise) et à la lecture, j’ai longtemps eu des difficultés à l’écrit.

J’ai pu vaincre mes soucis d’écriture grâce à la répétition espacée en utilisant le logiciel Anki.

Je me suis ainsi retrouvé avec un niveau HSK5+ en ayant d’excellentes capacités à l’oral, en lecture et en écriture, mais…

Avec des tons basiques pourris.

Je dis bien des tons basiques. C’est à dire que je pouvais me tromper sur des termes de niveau débutant, alors que j’avais les bons tons sur des termes de niveau bilingue.

Ca casse tout.

Peut être avez-vous commencé le chinois, mais avez-vous des lacunes dans un de ces quatre domaines, comme moi pour les tons.

J’ai la solution

Et je ne vais pas vous la vendre.

(parce qu’elle est pas de moi ^^)

Cette solution, c’est Skritter.

Vous connaissiez peut être déjà

Mais ce que vous ne saviez peut être pas, c’est que vous pouvez configurer Skritter pour ne réviser, disons, que les tons du vocabulaire du HSK1.

Ou que l’écrit du vocabulaire niveau HSK2…

Et ça c’est plutôt cool.

Voila, c’est tout. Pour aujourd’hui

Cédric Beau

Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois