main

Apprendre le chinois

Mon erreur la plus stupide en tant qu’étudiant en chinois.

10/03/2018 — par Cédric BEAU

Aujourd’hui, je vais faire profil bas :

Je vous parle souvent de comment j’ai appris le chinois en 1 an et demi, de comment j’ai acquis un niveau de vocabulaire HSK6, comment je suis trop fort, trop beau, trop intelligent…

Mais j’ai  fait une grosse gaffe dans mon apprentissage.

Et j’en suis pas très fier…

Laissez-moi vous raconter ça :

Quand j’ai commencé à engranger du vocabulaire, à apprendre les structures (surtout vers le HSK3), à pouvoir écrire des textes…

Je me suis mis à fond dans le « travail » du chinois.

À cette époque, dès que je voyais un nouveau mot, j’allais le chercher dans le dico. Et dans le dico, il y avait de nouveaux mots pour expliquer ce terme, alors il fallait que j’aille les chercher aussi, et que je les apprenne eux aussi.

Je voulais tout décortiquer, tout analyser, tout comprendre, tout… apprendre.

Je m’étais mis en tête que pour être bon en chinois, il fallait que j’engrange le maximum de connaissances possibles.

J’ai confondu « apprendre une langue » et « engranger toutes les connaissances possibles sur la langue ».

J’ai oublié le principe de base d’une langue…

Ça sert à communiquer !

Et que c’est cette compétence en communication, cette capacité à échanger avec les locuteurs chinois, c’est ça qui doit être la priorité :

Apprendre une langue c’est pas juste des cahiers qu’on entasse dans sa chambre, des vidéos qu’on enchaine sur Youtube, de l’étymologie qu’on analyse avec le site de Richard Sears, tout seul, dans son coin.

Apprendre une langue, c’est suivre une méthode adaptée à sa situation, et la pratiquer le plus rapidement possible. Le plus souvent possible…

Malheureusement, et j’en parlais il y a peu avec un ami sur Pattaya, peu de français comprennent cela.

Et je pense que c’est pour ça qu’on a un préjugé sur les français et leur capacité à apprendre les langues.

C’est pas qu’on est pas bons (au contraire, à l’écrit en anglais par exemple, beaucoup de français sont épatants !).

C’est qu’ils vont dans la mauvaise direction.

Comme moi il y a quelques années.

Heureusement, ma future femme m’avait aidé à changer la donne.

Et aujourd’hui, peut être que vous aussi vous vivez cela, que vous engrangez plein de connaissances sans pour autant être capable de discuter avec un natif…

Et bien cette fois, c’est moi qui suis là pour vous.

On se retrouve ici :

http://www.methodecrampe.com

Cédric Beau
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois