Compréhension orale

La méthode SUISSE pour la compréhension orale du chinois (mea culpa) :

17/07/2015 — par Cédric BEAU

main

Compréhension orale

La méthode SUISSE pour la compréhension orale du chinois (mea culpa) :

17/07/2015 — par Cédric BEAU

Il faut travailler son chinois en s’amusanttout en restant sur quelque chose de pédagogique.

Deux exemples :

Vous pouvez prendre un film avec les sous-titres. Les sous-titres c’est un fichier .srt ou .sub et vous prenez ce fichier en anglais ou en français et vous le traduisez en chinois. Ce travail, des passionnés l’ont fait avant vous (et vous pourrez le faire plus tard quand vous aurez un certain niveau 😉  : il faut savoir qu’il existe des sites web spécialisés dans les sous-titres.

En d’autres termes, il se peut très bien que vous ayez plein de films sur votre ordinateur, et maintenant il vous suffit simplement de l’ouvrir avec VLC et d’y ajouter les sous-titres ainsi téléchargés 🙂

VLC est un programme de lecture audio / vidéo super pratique, léger, et gratuit.

C’est très utile parce que ça va être ludique tout en étant pédagogique. Vous allez apprendre tout en vous amusant et vous allez bien voir quelles expressions, quels termes vocabulaires vont être utilisés dans quelle situation.

Autre astuce, sur Youtube, iTunes et d’ailleurs pas mal de logiciels de podcasts, on peut réguler la vitesse de lecture.

Entre parenthèses, c’est cette seconde méthode qui m’a donné l’idée du titre (pourri) de cet article. Mea culpa, j’espère que vous me pardonnerez.

Pour revenir à cette deuxième méthode, réduire la vitesse d’une vidéo est quelque chose que vous pouvez utiliser pour travailler votre chinois ou autres langues :

Quand vous regardez une vidéo sur Youtube ou que vous écoutez un podcast en chinois, vous mettez la vitesse plus lente si vous êtes un débutant.

Et si vous avez déjà un bon niveau et que le bonhomme à la télé parle trop doucement, vous pouvez aussi aller plus vite (par exemple si vous écoutez un discours d’un politique)

Aller plus doucement, ça va vous permettre de bien distinguer les syllabes, les mots et toutes les expressions, tout ce qui est prononcé sans avoir à écouter 50 fois la vidéo ou le podcast.

C’est un outil qui va être très, très utile parce que je sais que la première qu’on écoute du chinois et que la personne parle trop vite, on se dit mais c’est horrible je vais jamais rien comprendre…

Ça permet de rendre une chose qui paraît complètement impossible un petit peu plus abordable.

Pour la fonction vitesse vous allez dans les paramètres de vidéo Youtube, si vous êtes sur Youtube, vous cliquez sur l’espèce de roue dentée, et vous pouvez régler la vitesse de lecture.

Cette option existe aussi sur les lecteurs de podcasts, ou les lecteurs de livres audio (audiobooks).

Cette option existe aussi sur le logiciel VLC (le petit, pratique et gratuit que j’évoquais ci-avant 😉 ) dans le menu “lecture”.

A vous de jouer !