main

Chinois

La bonne façon d’apprendre le chinois—Mais personne le fait

31/01/2018 — par Cédric BEAU

« Il ne suffit donc pas de connaitre la bonne stratégie, encore faut-il l’utiliser ! »
— Dans le livre Apprendre à apprendre avec la PNL, par Alain Thiry et Yves Lellouche

En tant qu’enseignant, je me fais un devoir d’expliquer à mes étudiants comment « apprendre à apprendre ».

J’explique à mes élèves, que ce soit à l’école ou dans la méthode Crampe (lien), toutes les stratégies qui m’ont permis d’atteindre un niveau courant en chinois en 1 an et demi.

Je leur raconte même comment certains de mes étudiants l’ont fait en encore moins de temps que moi (dédicace à Johan qui l’a fait en 10 mois).

Je leur explique les forces et les faiblesses de ma méthode…

Je leur parle des outils comme Anki, Skritter, Memrise (pour la répétition espacée)…

Je leur dit de regarder CCTV, d’ajouter leurs amis chinois sur WeChat, d’utiliser HelloTalk…

Et bien que ceux qui mettent tout ça en pratique cartonnent, je remarque que la majorité ne décolle pas.

Et quand je leur demande où ils bloquent, ils me disent simplement qu’il ne font rien. Qu’ils ne révisent pas. Qu’ils n’ont même pas téléchargé les outils complémentaires.

Qu’ils procrastinent.

Ils ont tous les outils à portée de main. Mais il ne font pas.

Leur plus grand ennemi n’est pas la « difficulté du chinois », « les caractères » ou « les tons ».

Leur plus grand obstacle dans l’apprentissage du chinois, c’est eux-même.

Alors je leur explique que moi même étant un grand procrastinateur, la meilleure stratégie est de découper les tâches qui leur semblent insurmontables en petites taches insignifiantes et faciles à mettre en place.

Plutôt que de se dire qu’il faut regarder des films en chinois, se dire dans un premier temps qu’il suffit de cliquer sur un lien de téléchargement pour installer le logiciel

Plutôt que de se dire qu’il faut visionner une vidéo, je leur dit qu’il faut d’abord simplement allumer l’ordinateur.

C’est con, mais ça marche.

Comme ça marche pour moi au quotidien.

Et ça me fait plaisir de les voir ensuite progresser :

Les voir faire finalement parfois même plus que leurs camarades non procrastinateurs.

Parce que maintenant, non seulement ils ont une méthode de chinois, mais en plus ils ont une méthode de vie, une méthode pour les tâches quotidiennes. De la simple tâche ménagère au projet professionnel…

Quoi qu’il en soit, puisqu’on parlait initialement de méthode de chinois, voici la mienne :

Tout commence par un simple petit clic ici :

http://www.methodecrampe.com

À très vite !

Cédric Beau

Vous souhaitant tout plein de succès !
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

P.S. : Merci de me lire jusqu’au bout. Si il y a une thématique qui vous plait particulièrement ou une question que vous vous posez au niveau de l’apprentissage du chinois, vous pouvez simplement me l’envoyer en répondant à ce message 😉