main

Culture chinoiseInsolite en Chine !

Jeune femme chinoise célibataire, 33 ans, 1m58, cherche…

17/11/2012 — par Cédric BEAU

Hier, j’ai reçu un e-mail de ma tante, qui est passé à Shanghai ces derniers jours… Et elle m’envoyait un e-mail, contenant une photo, en me demandant ce qu’il se passait : mais que font donc ces chinois, dans la rue, assis avec devant eux des parapluies mis au sol sur lesquels des affiches sont scotchées

S’agit-il d’une manifestation ? Voici le message que j’ai reçu, et la photo qui va avec :

Quand j’étais à Shanghai, je me suis promenée le long de la Nan Jing road (la rue piétonne perpendiculaire au Bund), je suis entrée dans un jardin public (le parc du Shanghai museum) et il y avait une sorte de manifestation très étrange: plein de gens assis par terre, avec des parapluies ouverts posés au sol, sur lesquels étaient fixés des papiers avec des inscriptions. Un grand nombre d’autres personnes déambulaient, lisaient leurs papiers et leur parlaient. Je n’ai pas compris de quoi il s’agissait. As-tu déjà vu cela ? Ca m’a beaucoup intriguée. Je t’en envoie une photo.

xiangqin, petites annonces en Chine

Il s’agit en fait de petites annonces : sur celle que l’on voit, le parapluie rose, il s’agit d’une annonce pour une fille née en 1979. Son Hukou (sorte de livret de famille chinois, qui indique de quelle région on est, et donne droit à certains privilèges) est de Shanghai, c’est un point très important, pour les célibataires de Shanghai. Elle est célibataire, et mesure 1,58 m. Ses études universitaires sont dans le domaine des télécommunications… Pour le moment elle vit seule, dans un appartement avec un salon et une chambre. Elle recherche un homme célibataire, et un numéro de téléphone est donné pour les personnes qui seraient intéressées : 138 16 54 720 4

La pratique de l’entremise est très courante en Chine, et ce depuis des années mais ce genre de pratique dans la rue est typique des plus grandes villes, là où le boom économique a lieu, là où les Chinois sont absorbés par le travail et n’ont même plus le temps de sortir rechercher l’âme sœur… Ils font donc appel à des personnes tierces, bien souvent des membres de leurs familles, leurs propres parents…

One comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

9 + six =

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.