main

Culture chinoiseNourriture chinoise

Gâteaux de lune

18/09/2011 — par Cédric BEAU

Fête de la mi-automne oblige, en ce moment c’est gâteaux de lune par ci, et gâteaux de lune par là.

Mais au fait, c’est quoi cette fête de la mi-automne dont tout le monde parle? Et bien saviez vous que c’est la deuxième fête familiale traditionnelle la plus importante sur le calendrier (lunaire, ou aussi appelé calendrier traditionnel) en Chine? Après bien sûr la fête de printemps, plus communément appelée Nouvel an chinois.

Gateau de luneCette fête est célébrée à la mi-automne? Pas tant que cela. Le rapport ne devrait pas être fait à la saison automnale, mais plutôt à la lune. En effet, célébrée le 15ème jour du 8ème mois lunaire, c’est donc jour de pleine lune, et pas n’importe la quelle, car cette pleine lune est la plus lumineuse de l’année.

Je revenais d’ailleurs de Chine ce lundi 12 septembre, ayant eu des tempêtes de vents en avion sur la Hollande, j’ai eu du mal à atérrir, et du mal à faire décoller l’avion suivant. Mais sur la route du retour (en voiture), alors qu’il était déjà très tard, j’ai pu remercier la lune d’être aussi brillante et d’éclairer les autoroutes belges!

Quel rapport entre la lune et une fête familiale? Le fait qu’elle soit ronde. Ne parle t-on pas du cercle familial?

Et pourquoi des gâteaux de lune? Je vous renvoie à l’article de Wikipédia pour le savoir. Ce qui nous intéressera ici, c’est que comme pour beaucoup de fêtes traditionnelles chinoises, il faut manger quelque chose de spécifique, en l’occurrence, il s’agit ce jour de gâteaux de lunes, de délicieuses petites pâtisseries.

Et pour étoffer ce que vous connaissez peut être déjà, en plus des classiques au lotus et œuf de canne salée, et autres haricots rouges, savez vous que l’on peut trouver des gâteaux de lune à presque tout et n’importe quoi?

Ayant fait escale à Pékin dimanche dernier, j’en ai par exemple trouvé à la viande de canard, spécialité régionale. Puis me dirigeant vers Guiyang, c’est au jambon sucré qu’ils sont les meilleurs. En faisant escale à Shanghai le 15 août dernier, j’en avais trouvé d’excellents à la noix de coco!

Sucré, salé, ou sucré-salé, je me suis cependant aperçu que les gâteaux de lune, on les retrouve par dizaines sur les tables chinoises, mais que ce n’est pas donné pour autant. Ceux de Pékin, je les avais eu pour une vingtaine d’euros le lot de douze, ceux au jambon sont à plus de 1 euro pièce, et ceux à la noix de coco ou au fruits ne sont pas donnés non plus. Dur pour un budget chinois, m’a t-on dit.

Oui, en effet, mais le rapport à l’argent en occident et en orient ne semble pas être le même. Ce qui donne parfois lieu à des incompréhensions tragiques ou anecdotiques. Cela pourrait faire l’objet d’un livre entier, alors plutôt que de partir sur du socio-économique, je vous souhaite tout simplement un bon appétit!

L’on peut trouver des gâteaux de lune en France, à Wazemme à Lille, dans le 13ème à paris, ou dans toute épicerie chinoise qui se respecte (de préférence tenue par des chinois dans un quartier où il y a des chinois ;))

En photo : un gâteau de lune sur ma table à manger, avec inscrit dessus “noix de coco”. Moins poétique que les caractères de bonne augure, mais bien plus pratique lorsque l’on les achète!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

13 + four =

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.