main

Nourriture chinoiseold

Enrhumé? Grippe? Mangez du piment!

31/05/2011 — par Cédric BEAU

Remèdes de grand mère, ou médecine traditionnelle chinoise, allez savoir. Quoi qu’il en soit, un malade aura toujours intérêt à faire attention à ce qu’il mange, et en ce qui concerne le piment, tout ce qui suit est prouvé scientifiquement!

Grâce à la capsaïcine le piment  est excellent pour soigner la grippe, rhumes et aide à prévenir les maladies cardio-vasculaires.

La capsaïcine favorise en effet la circulation sanguine, et est “irritante”, elle favorise de facto le drainage du mucus, particulièrement efficace pour traiter le “nez qui coule”.

Parfois considéré comme trop irritant, il faut savoir que le “piquant” peut être atténué voir supprimé grâce à de simples ingrédients : sucre, vinaigre ou poivre du Sichuan par exemple. Évitez de boire de l’eau, en effet, l’eau accentue la douleur. Le lait (si il n’est pas écrémé) est aussi relativement efficace, car la capsaïcine est soluble dans le gras.

PimentPar ailleurs, le piment est antibactérien, antiseptique, diurétique, sudorifique et digestif

Antibactérien, cela va de soit que ce sera utile pour traiter le rhume, de même qu’antiseptique

Diurétique : permettra donc de réguler la tension artérielle et le rythme cardiaque

Sudorifique : favorisera la sudation (en remplacement du grog, l’alcool étant à proscrire, tout comme les fruits de mer, lorsque vous êtes enrhumé)

Le piment est riche en vitamines, spécialement la vitamine C, dont on ne vante plus les bienfaits, mais on rappellera la présence dans tous les médicaments occidentaux contre le rhume. On trouve aussi en quantité les vitamines K, E, A et PP

Et votre gorge vous fait mal, vous avez des douleurs ?

Pas de panique, le piment déclenche aussi la diffusion d’endorphine (anti douleur similaire à la morphine), et est anti-inflammatoire.

A savoir

Contrairement à ce que l’on croit, le piment n’irrite pas les parois de l’estomac, au contraire il active les sucs gastriques. Il ne déclenche pas non plus d’ulcères (mais il ne vaut mieux pas en manger si on a déjà un ulcère).

Nous n’insisterons pas ici sur les bienfaits du piment contre les cancers, il convient juste de préciser que la capsaïcine est capable de tuer des cellules cancéreuses (test sur souris à l’Institut de cancérologie de l’hôpital Cedars-Sinaï et à l’Université de Californie à Los Angeles) notamment dans le cas du cancer de la prostate.

Voila, vous connaissez mon secret !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

12 − 1 =

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.