main

Blog Chine

De la mendicité en Chine…

10/08/2014 — par Cédric BEAU

Aujourd’hui, je souhaite écrire un petit article sur les mendiants en Chine. Sans vouloir faire de généralité, je trouve qu’en Chine les mendiants sont peu présents.

Évidemment, c’est sans compter les lieux touristiques, ou vous serez probablement amené à aller si vous allez voyager en Chine. Dans les lieux touristiques, blague à part, les Chinois s’adaptent aux mendiants auxquels nous sommes habitués à avoir affaire.

Mais pour le reste de la Chine, c’est surprenant, ils sont très rares…

On distingue deux groupes :

Les mendiants qui ne peuvent que mendier pour survivre 

IMG_2978

 

Ce sont des personnes qui souvent sont handicapées, comme ici cette vieille dame. Elle n’a qu’une jambe, et ne peut que compter sur la charité des autres pour continuer à subsister à ses besoins.

Cependant, elle fait aussi en quelque sorte partie du second groupe de personnes. Avec son petit autel sur la tête, et porte encens, permettant de bénir les personnes qui l’ont aidée. Ce second groupe de personne, je vous en parle juste après.

Un autre exemple, c’était un petit garçon, sans bras. Tous les jours je le retrouvais en face de mon bureau, juste avant mon déménagement. Avec un micro et une enceinte. Il offrait sa voix aux passants.

Lui aussi, il fait en fait partie du deuxième groupe.

Est après, il y a tous ceux qui sont vraiment trop en mauvaise santé, et qui ne peuvent que rester un endroit avec une petite pancarte, à attendre la charité

Le deuxième groupe : ceux qui mendient sans mendier, ceux qui se battent.

Au final, je me rends compte que la plupart des pauvres ici, préfèrent travailler pour trois fois rien, plutôt que de mendier pour trois fois rien.

IMG_2865

C’est le cas par exemple des Beidou (背篼) que nous avons ici à Guiyang. Ils viennent de la campagne, voir d’autres régions, pour tenter de gagner quelques yuans en faisant office de “porteurs”.

Placés à la sortie des supermarchés, ou des magasins de meubles / électroniques, ils vous proposent de porter vos achats jusqu’à votre voiture ou du bas de la rue à votre appartement. En échange, ils vous demanderont 5 à 20 yuans (60 centimes d’euros à 2,5 euros). Argent qu’ils économiseront ensuite pour envoyer à leur famille (ou parfois pour acheter une bouteille d’alcool et la partager entre amis).

Oui, entre amis, car ils sont souvent en groupes. Pour plus de sécurité, et plus de convivialité.

Cela leur permet aussi de s’organiser pour se diviser le travail, parce que parfois pour porter de grandes choses, mieux vaut être deux ou trois, voire quatre…

Mais au final, sont-ils des mendiants alors qu’ils offrent un service. Est-ce que notre chanteur est-il vraiment un mendiant lui aussi (faut dire qu’il chantait pas trop mal)?

C’est cette culture du travail, de la débrouillardise, que j’admire ici en Chine.

D’un autre côté il faut dire que sans débrouillardise, on a pas beaucoup de choix. Avec un système social, de retraite, de santé, qui n’est pas encore au niveau, on ne peut compter que sur ça…

(Photos (c)Flickr/smwhang – Guiyang)

6 comments

  • Marc

    10/08/2014 at 10:33

    Merci, vous êtes un vrai amoureux de la Chine. Meilleures salutations. Marc

    Reply

  • Clément

    10/08/2014 at 11:10

    Il est vrai que les mendiants ou SDF sont relativement rares dans un pays aussi peuplé comme la Chine. Ici à Pékin hormis les rues touristiques on n’en voit rarement. La plupart sont en effet handicapés ou vieux et malades et n’ont que cette maigre ressource pour vivre. Mais il est vrai qu’il y a toujours un fierté admirable chez ce peuple qui est de travailler pour trois fois rien plutôt que de mendier…

    Reply

    • Cédric Beau

      10/08/2014 at 12:31

      Oui, et c’est vraiment quelque chose que j’adore ici. Les gens sont contents de travailler, ils sont contents d’aller au travail, la mentalité est vraiment différente que certains endroits en France (par exemple). Je ne veux pas dire non plus que tout les français sont grincheux, et que c’est tout à fait complètement bénéfique pour la Chine, mais je dois avouer que c’est vraiment beaucoup plus motivant.

      Reply

  • quentin

    11/08/2014 at 07:46

    Je m’étais souvent posé la question du pourquoi le si petit nombre de sdf. Et une de mes conclusions c’est que en Chine ce n’est pas si dur d’avoir un toit. On peut vivre dans un truc complètement insalubre mais vraiment pas cher. Alors qu’en France avec toutes nos lois c’est interdit donc forcément il n’y aura pas de petits appartement tout insalubre et donc le prix est plus élevé donc pas accessible à tous. Pas de règles, insalubre : ils ont un toit. Trop de règles : pas de toit. Un des nombreux paradoxes France Chine

    Reply

    • Cédric Beau

      11/08/2014 at 07:56

      Complètement. Ici en centre ville, un appart “moyen” de 50m carrés coûtes environ 150EUR/mois à la location. Mais on trouve effectivement aussi des trucs “pas terribles” de 15m carrés avec un toit, 4 murs, un lit et la télé pour 35 euros par mois (en centre ville, c’est génial pour quelqu’un qui veut gagner sa vie en lançant un petit business). Et ca c’est génial, car j’ai vu un gars réussir grâce à ça.

      Il a lancé un “business” de vente de raviolis dans la rue, il est parti de rien, maintenant il gagne 600 euros par mois et il peut s’acheter un appart neuf (VEFA!) dont il aura les clés en fin d’année. C’est un petit appart, mais c’est juste fantastique de pouvoir se donner à fond et de changer la vie de sa femme et de son fils. En France, on pourrait pas faire ça.

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

fourteen − 2 =

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.