Apprendre le chinoisold

Comment apprendre le chinois ?

21/04/2016 — par Cédric BEAU

main

Apprendre le chinoisold

Comment apprendre le chinois ?

21/04/2016 — par Cédric BEAU

« Si nous avons le courage de les poursuivre, tous les rêves deviennent réalité. »
— Walt Disney

C’est vrai que quand quelqu’un vous dit que ses élèves peuvent arriver à un niveau courant en chinois en à peine un an, c’est difficile d’y croire…

Et c’est encore plus difficile de croire que vous pouvez en faire autant…

Alors du coup, ce post, ce n’est pas moi qui vais l’écrire. Ce sera un de mes étudiants.

Parce que quand ce sont les apprenants qui racontent eux-même leurs expériences, leurs succès tout comme les points sur lesquels ils ont échoué, c’est tout de suite plus intéressant.

Parce que vous allez vous pouvoir vous rendre compte que c’est possible.

Et parce qu’avec le récit de leurs expériences, vous allez même pouvoir parfaire la méthode qu’ils ont utilisée, et qui sait… peut-être faire encore mieux qu’eux.

Tant pis pour moi, je vous raconterai ma vie un autre jour. Dans les lignes qui suivent, je laisse donc la place à Johan :

Johan a battu tous les records actuels en validant un HSK4, soit un niveau de chinois courant, en seulement 10 mois.

Suite à ce tweet, j’ai demandé à Johan si il voudrait bien partager avec vous son histoire.

Il a accepté.

Voici sa réponse, mot pour mot :

“Bonsoir Cédric,

Commençons par le début : à 29 ans, marié et papa de deux petites filles, après 9 ans dans la même société à stagner au même poste malgré une reconnaissance de mon travail, j’ai décidé de prendre mon destin en main.

J’ai donc étudié le marché de l’emploi et je me suis rendu compte que le chinois était l’avenir.

Titulaire d’un DEUG LLCE anglais, je suis un amoureux des langues et de la culture orientale. J’ai ainsi décidé de quitter mon emploi et de me fixer l’objectif d’apprendre le chinois en un an.

Porté par la confiance de mes proches et suivant une méthode jusqu’alors inconnue mais qui semblait avoir fait ses preuves, j’ai souscrit à la méthode Crampe fin avril 2015 mais j’ai commencé réellement les cours mi-mai.

Au départ, les cours sont très simples mais tout s’accélère après 3 mois, au début du niveau 2.

Depuis ce niveau, j’ai commencé à utiliser Skritter pour apprendre l’écriture et un maximum de vocabulaire. C’est une excellente application mais qui ne suffit pas à elle-même car elle n’explique évidemment pas les nuances de la langue chinoise.

En parallèle, j’ai suivi un des conseils de la méthode Crampe en commençant à regarder des séries chinoises sur CCTV. A ce moment-là, je passais 30mn par jour sur les cours de la méthode Crampe, 30mn sur Skritter et 30mn de série TV.

Toutefois, je me suis aperçu que j’apprenais très rapidement le vocabulaire sur Skritter. Ainsi, en un mois-et-demi, le niveau 2 n’avait plus de secret pour moi. J’ai également terminé le niveau trois en 2 mois tandis que je le commençais à peine avec la méthode Crampe.

Arrivé en début d’année, sept mois se sont écoulés et j’apprenais que l’examen du HSK se déroulait le 19 mars 2016. J’avais donc trois mois pour apprendre le niveau 4 alors que je n’avais pas encore terminé le niveau 3 sur la méthode Crampe.

A ce moment-là, j’avais la solution de suivre un autre des conseils de la méthode Crampe en m’inscrivant aux examens HSK niveaux 3 et 4. Mais je me connais : les challenges me motivent.

Je me suis donc inscrit seulement au niveau 4 et j’ai accéléré le rythme.

Pour commencer, je continuais de suivre les nouveaux épisodes de la méthode Crampe qui me prenaient 30mn mais j’ai également repris les épisodes des niveaux 1 et 2 pour réviser (et pratiquer la répétition espacée).

Côté Skritter, je suis passé à une heure par jour : 45mn de révision et 15mn pour apprendre de nouveaux mots.

Enfin, j’ai arrêté de regarder des séries pour discuter à l’écrit et à l’oral avec des chinois natifs qui apprennent eux-mêmes le français. Nous utilisions un peu skype mais principalement WeChat et nous discutions, simplement, de tout et de rien.

J’étais déjà ravi de voir que j’arrivais à comprendre l’écrit et l’oral.

Arrivé début mars, j’avais appris tout le vocabulaire sur Skritter. J’en ai profité pour réviser l’intégralité du vocabulaire pendant 20 jours. En parallèle, j’ai préparé six HSK4 blancs en passant ces examens dans les conditions du jour J et en travaillant la correction pendant deux à trois jours.

C’est ainsi que j’ai passé le HSK4 en ayant révisé tout le vocabulaire via Skritter mais en étant qu’à la moitié du niveau 4 sur la méthode Crampe.

Aujourd’hui encore je reçois mes cours et je continue mon apprentissage. J’ai ralenti le rythme sur Skritter en passant à 30mn par jour (20mn de révision et 10mn de nouveau vocabulaire). Un mois après, j’ai appris 26% du vocabulaire du HSK5.

Le résultat vient de tomber, j’ai obtenu mon HSK 4 avec une moyenne de 14/20 (210/300). Dans le détail, j’ai eu 73/100 à l’oral, 73/100 à la compréhension écrite et 64/100 à l’écriture.

Mon challenge a commencé mi-mai 2015 pour terminer avec l’examen du HSK4 mi-mars 2016, soit un total de 10 mois presque jour pour jour.

Néanmoins, je ne considère aujourd’hui que j’ai un très bon niveau de HSK4 car je ne suis pas encore à l’aise à l’oral. Evidemment, si j’écoute mes correspondants, je suis presque bilingue mais je ne connais pas d’autres étudiants en chinois et j’ai tendance à me dévaloriser donc je peux réellement difficilement juger de mon niveau.

Si je devais résumer mes compétences, je le ferai ainsi :

Mes plus :
– la compréhension orale, perfectible mais que je pense être au niveau 4,
– la compréhension écrite,
– l’écriture des caractères,
– le nombre de caractères appris.

Mes moins :
– la constitution des phrases, je ne me suis pas assez entraîné ou alors tardivement. Ainsi, mes caractères ne sont pas toujours dans le bon ordre ou je n’utilise parfois pas les bons termes (verbe à la place d’un nom par exemple). Cela impacte évidemment l’écrit et l’oral mais je m’améliore énormément avec mes correspondants,
– je n’ai presque pas appris les tons, je les ai désactivés sur Skritter. J’ai conscience de l’importance de ces derniers mais je ne me suis pas concentré sur eux. Néanmoins, à priori, mes correspondants me comprennent correctement.

Aujourd’hui, je manque de confiance en moi faute d’avoir assez pratiqué l’oral mais je vais quand même tenter l’aventure de la vie professionnelle en chinois.

Je vais rester en France mais je vis au milieu des vignes. Je te laisse deviner en quoi le chinois est un atout dans ce secteur ! Comme dit plus haut, je continue mon apprentissage et je compte regarder des films et lire des journaux à la fin de la méthode Crampe.

On dit souvent qu’il est difficile de voir une évolution au quotidien, par exemple, s’apercevoir que ses enfants ont grandi. Néanmoins, entre Skritter et la méthode Crampe, la progression est tellement fulgurante que je ressens vraiment mon évolution semaine après semaine.

Voilà, en détail, mon parcours. Tu peux le reformuler, le raccourcir, le partager, ce sera avec plaisir car si j’en suis là aujourd’hui, si je fais la fierté de mes amis et de ma famille, c’est surtout qu’au-delà d’être passionné et motivé, il faut suivre une bonne méthode.

Sans Skritter et la méthode Crampe, je n’aurais clairement pas relevé ce challenge.

Bien cordialement,
Johan”

In a nutshell, pour reproduire ce que Johan à réalisé, voici votre plan d’action :

  1. Trouvez une méthode efficace pour vous. Je vous parle évidemment aujourd’hui de la méthode Crampe, mais il en existe peut-être d’autres qui vous conviendraient davantage.
  2. Téléchargez Skritter sur votre smartphone et pratiquez au quotidien. La régularité est la clé du succès. Cette application est payante, mais elle est ÉNORME! J’en parlais dans cette vidéo : https://youtu.be/JZN805rzxes
  3. Regardez des vidéos en chinois (avec l’application iQIYI ou CNTV par exemple, ou tout simplement… sur Youtube) et échangez avec des natifs sur WeChat ou HelloTalk, 30 minutes par jour

A vous de jouer!

Vous souhaitant tout le succès que vous méritez dans votre apprentissage du chinois.

Cédric BEAU.