Culture chinoise [n]

Chine : entre regard critique et image d’Epinal

12/12/2012 — par Cédric BEAU

main

Culture chinoise [n]

Chine : entre regard critique et image d’Epinal

12/12/2012 — par Cédric BEAU

Chacun jette sur la Chine un regard qui lui est propre. Est-ce pour autant que cette vision a valeur universelle ?

Les plus ardents défenseurs de la Chine, ou ses pires détracteurs, sont, le plus souvent, des gens qui n’y sont même jamais allés.

Il me semble donc de bon ton de rappeler certaines choses élémentaires concernant ce pays qui constitue à nous tous notre passion.

Oui, la Chine est un dictature, qui pratique la peine de mort, les expropriations forcées, la mise en résidence surveillée ou l’emprisonnement de ses dissidents, l’Internet est censuré, et bien d’autres choses encore.

Est-ce pour autant que c’est l’enfer sur Terre, selon l’image qu’essaient d’en donner certains intellectuels d’aujourd’hui ? Les Chinois s’en accommodent très bien.

Même si ils ont eux aussi des envies de réformes, ces dernières sont mises en place par le gouvernement, bien que plus calmement que chez nous.

Pourquoi vouloir essayer de calquer des modèles occidentaux absolument pas adaptés à la culture chinoise ?

Si un jour les Chinois sont lassés du mode de gouvernance actuel, ils n’auront besoin de personne pour en changer. Quand on voit ce que donne la tentative d’exportation de la démocratie occidentale dans les pays arabes, on en droit de se demander le pourquoi du comment.

De même que le niveau de vie général en Chine : en tant qu’expatrié, tout le monde aime à dire qu’on peut vivre comme un prince pour moins que le SMIC. Ce à quoi je rétorque c’est absolument faux.

Si on a pas soit un bon job (payé au niveau français) ou papa/maman derrière qui alignent les billets, et bien c’est comme partout : on apprend à gérer et à ne pas faire de folies.

Bien sûr que la plupart des produits sont moins cher qu’en Europe, vu le salaire moyen, mais ces prix ne cessent de grimper (alors que les salaires chinois augmentent certes, mais pas en proportion).

A contrario, il faut aussi cesser d’idéaliser la Chine : j’entends souvent dire que les Chinois sont plus calmes, plus réservés, plus polis. Faux ! Ils sont comme tout le monde : il y a des gens très sympas, toujours prêts à rendre service, et de l’autre il y a des c***, comme partout, qui sont racistes, extravertis, prétentieux, sales, malpolis.

J’ai moi-même deux ou trois fois cette année fait l’expérience du “racisme” (bon je n’ai pas été victime d’un pogrom non plus) comme j’ai été quelques fois aidé par des Chinois sans que j’ai eu à en faire la demande.

La Chine est un pays magnifique, avec de superbes monuments à voir. Mais la Chine est aussi un pays sale, où les gens crachent partout avec force de bruits et de gestuelles (malgré les campagnes successives du gouvernement), où les ordures s’entassent dans la rue.

C’est aussi un pays où le klaxon doit être le plus utilisé au monde, et le code de la route (que je cherche toujours) bafoué à chaque seconde.

Ce ne sont là que quelques exemples parmi tant d’autres. Je pourrais encore écrire des pages et des pages sur le sujet.

Mais la vraie question : pourquoi écrire tout ça ?

Tout simplement pour inciter les gens à faire la part des choses : oui c’est dépaysant de vivre en Chine, dans une culture différente, mais ce n’est ni un goulag, ni un paradis mystique.

C’est tout simplement un pays moderne, futur leader mondial certes, mais avec ses vices et ses vertus. Comme n’importe quel autre pays.

À vous de vous faire votre propre vision, loin des clichés des médias et des idées reçues.

Je vous invite … à vivre la Chine telle qu’elle est 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

eighteen − nine =

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.