main

Nourriture chinoise

L’eau (non potable) en Chine

03/06/2018 — by Cédric BEAU

Publié le 8/05/2008
Dernière mise à jour le 3/06/2018

Au sujet de l’eau non potable en Chine

chine-eauA la recherche d’une idée pour un premier post sur le superbissime et extraordinaire blog chine (restons modestes), je me suis vu confronté au mystère de la page (web) blanche des grands auteurs de tous temps.

Cette idée ne voulait pas venir.

Tout comme l’eau de nos robinets n’a soudainement plus voulu couler. Quelle comparaison extraordinaire, me suis-je dis (d’aucuns ne partageront pas mon avis, peu importe).

En effet, aujourd’hui l’eau nous a été coupé.

Encore un qui n’a pas payé ses factures, entends-je déjà dire. Que néni, sacrebleu! Votre étonnement ne sera surement pas aussi prononcé que le mien le fut, mais oui, c’est possible en Chine, on vous coupe l’eau sans dire mot! Pas un coup de fil, pas une annonce dans la boite au lettres ni sur le si beau tableau d’informations de la résidence.

Les fourbes !

eau chineRegardant mon amour d’un regard autant ahuri que celui du chat lorsqu’il ne peut attraper sa queue, cette dernière me répondu sur le ton le plus naturel et posé possible:

“Bah ca va revenir, ce soir ou dans quelques jours”, avant de se remettre aux activités préalablement entamées.

Ici, l’eau n’est pas potable, nous avons donc notre bonne vielle machine couverte de sa bonbonne de 19 litres à portée.

Du coup, pas de raison de s’affoler.

Une histoire de concombres

Mais je n’aurais par avant jamais pu imaginer que l’on ai autant besoin d’eau. La vaisselle, la douche, tout le monde y pensera en quelques secondes et pourra s’en passer, se contentant d’une mine agacée. Mais est-ce que quelqu’un à pensé que je devais laver mes concombres fraîchement dégorgés, afin de pouvoir y ajouter la vinaigrette maison?

Cette eau, elle finira par revenir, elle sera de couleur jaune ou brique. Mais après l’avoir fait coulée 30 secondes, tout sera rentré d’en l’ordre. Quelle aventure !

En conclusion, aujourd’hui, j’ai lavé mes concombres à l’eau de source.

Y’a toujours une solution.

Comme pour apprendre le chinois. Parfois on se dit que tout est foutu, qu’il faudra attendre la retraite pour pouvoir s’y mettre.

Alors qu’en fait non, il existe un plan B :

www.methodecrampe.com

Cédric Beau

Nourriture chinoise

Les ingrédients principaux de la cuisine chinoise au quotidien

16/11/2012 — by Cédric BEAU

Bonjour, aujourd’hui je veux vous parler de cuisine chinoise. Mais je ne veux pas vous parler de la cuisine chinoise française, ni des plats les plus fameux de la cuisine chinoise. Je veux vous parler des aliments chinois utilisés tous les jours dans la cuisine en Chine.

Je vais donc vous présenter en vrac quelques aliments. Ces aliments vous pourrez les trouver en France, soit dans votre supermarché traditionnel, soit dans l’épicerie asiatique du coin.

Par exemple l’un des aliments les plus utilisés dans la cuisine chinoise, lorsque l’on fait sauter des légumes, est l’ail. Il est donc indispensable d’avoir de l’ail toujours chez soi.

D’ailleurs, pour faire sauter des légumes, il vous faudra aussi généralement un exhausteur de goût. Le sel, n’est généralement pas suffisant pour le goût des chinois. Ils rajoutent généralement dans les plats, du glutamate ou de l’aromatisant au poulet.

Après légumes, autant parler des viandes. Dans la cuisson des viandes, on ajoute souvent du gingembre. Le gingembre se trouve désormais en supermarché, mais est généralement moins cher dans les épiceries asiatiques.

Dans ce que l’on trouve aussi au supermarché en France ou en Occident, il y a aussi la ciboule ou ciboulette, et le coriandre, qui sont très présents dans la cuisine chinoise.

Dans certaines régions de la Chine, et pour certains plats régionaux, des épices sont nécessaires. Pour ne citer que les plus fréquents, je parlerais des piments, piments verts, piments secs, et piment en poudre variée.

Au rayon des épices, il est aussi indispensable de passer par le poivre du sichuan. Ce poivre, qui vous donne cette petite impression de salé, tout en anesthésiant la bouche. Saviez-vous que les plus grands cuisiniers français en étaient aussi friands ?

Viennent alors les grandes spécialités chinoises, les sauces. Dans les sauces, on retrouve les huiles, et les vinaigres principalement. Généralement, tout le monde connaît la sauce de soja, mais connaissez-vous la sauce de soja veloutée ? Connaissez-vous la sauce de soja ou huile de soja fermenté pour les poissons cuits à la vapeur ? Des deux sauces de soja de base, savez-vous laquelle est là pour saler les plats, et laquelle est là pour les colorer ?… Nous y reviendrons.

Pour les huiles, c’est plus facile de se repérer. En effet, ce sont généralement des huiles aromatisés tout simplement : huile d’ail, huile de sésame, et il en est de même pour les vinaigres. Car au côté du vinaigre chinois, on retrouve aussi des vinaigres aromatisants, le plus utilisé par chez moi, étant le vinaigre aromatisant au gingembre et à l’ail.

Cela fait déjà une belle liste de courses ! Allez donc voir au supermarché, et chez l’épicier chinois du coin, si vous arrivez à retrouver tout cela. Ce sont en effet les éléments les plus fréquents que j’utilise ici à la maison. Enfin je dis moi, il s’agit surtout de mon épouse, et de son père. Mon épouse étant passionnée par la cuisine, et son père ayant déjà ouvert des restaurants à l’étranger.

Et en attendant les prochains articles, dans lesquels je vous parlerai encore de cuisine, et vous donnerai mes quelques recettes, je vous rejoins tout un paquet de photos avec ces divers aliments :

ail gingembre piment vert Poivre du Sichuan Vinaigre à l'ail et au gingembre Arome de poulet Ciboulette Glutamate Huile d'ail Huile de sésame Hule de soja fermenté pour les poissons à la vapeur Sauce aux huîtres Sauce de soja sauce de soja veloutée Vinaigre

Pour savoir de quel ingrédient il s’agit, laissez votre souris quelques instants sur la photo, ou ouvrez la pour la visionner en grand et regarder le nom du fichier.

J’en profite aussi pour vous montrer comment c’est, chez moi, lorsque je vais au marché acheter des légumes ou de la viande.

Acheter de la viande au marché Acheter des légumes au marché en Chine

Et pour faire saliver, pour vous donner envie, sur ce qui vous attend, je vous joins aussi de photos de plats concoctés ici, à la maison.

Huiguorou BaicaiTang

Espérant que cet article vous aura plus, je vous retrouve très bientôt, pour faire chauffer les fourneaux!

Insolite en Chine !Nourriture chinoise

Comment empoisonner quelqu’un selon la médecine chinoise

22/02/2012 — by Cédric BEAU

L’idée de créer un petit fichier pdf avec quelques points de médecine chinoise m’est venue alors que je regardais un film, dans lequel un gars se fait empoisonner rien qu’avec de la nourriture de tous les jours (film chinois de 2008).

Empoisonner quelqu'unDans le film, la femme de ce gars et sa maîtresse veulent le punir de les tromper mutuellement. Elles s’allient alors pour le torturer petit à petit, et le tuer à long terme.

Comment elles s’y prennent? En cuisinant chacun de leur côte des aliments, qui cumulés amènent à des maux divers, et à un empoisonnement.

J’ai réussit à me fournir auprès de médecins chinois et de recherches sur le net une petite liste de tout ce qui pourrait blesser un Homme (diminution de la vue, de l’audition, de la vigueur, maux de ventre, …) et surtout ce qui peut être considéré comme du poison.

Par exemple, utiliser de la saccharine avec des oeufs donne un poison. La saccharine est un très vieux édulcorant (E954). Elle avait été considérée comme dangereuse et interdite de 1977 à 2010 au Canada et USA, de récentes études l’innocentant. On en trouve en France dans tous les hypermarchés.

Je n’ai pas fait le test, mais je pense que ça intéressera beaucoup d’entre vous!

J’enverrai le pdf aux inscrits de la newsletter d’ici peu (et si vous voyez ce message tardivement, vous le recevrez automatiquement après votre inscription) !

Attention, il ne s’agit pas d’un Hoax genre crevette+arsenic comme vous avez peut être reçu dans une chaîne de mail, mais bien de préceptes de médecine chinoise, dont la véracité n’a pas été prouvé par nos médecins occidentaux (étant donné qu’ils ont jamais fait cette liste ^^)

Nourriture chinoise

Nourriture et cuisine chinoise 1/3

10/12/2011 — by Cédric BEAU

J’observe souvent qu’est fait l’amalgame entre la nourriture chinoise et la cuisine chinoise. Que ce soit lors de conférences, ou d’exposés par mes élèves. Et jamais je n’ai vu d’information regroupant toutes les particularités chinoises sur le sujet, je m’y essaie donc même si un livre ne serait pas de trop, je vais tenter de condenser tout cela en trois article (j’étais initialement parti sur un article, mais je me rends compte que ce ne sera pas possible).

Partons du plus général au plus particulier. Lorsque l’on se rend en Chine, l’on s’aperçoit que les chinois n’utilisent pas de couverts, ou du moins pas des couverts comme les nôtres.

Les chinois utilisent des baguettes, mais pas que…

Le premier fait le plus frappant lorsque l’on s’installe à une table en Chine est la présence de baguettes. Cependant, s’arrêter là serait réducteur. Les baguettes chinoises ont leur particularité : en bois jetables ou en plastique, on notera que leur forme est spécifique à la Chine, le bout est rond et moins pointu que les baguettes japonaises, elles sont aussi généralement plus longues que les baguettes coréennes. En Corée on trouve d’ailleurs beaucoup de baguettes en acier inoxydable, fait qui reste relativement peu courant en Chine continentale.

Baguettes chinoises

S’arrêter aux baguettes est dommage, sur la table l’on peut trouver d’autres couverts : des cuillers. En porcelaine, courtes, la contenance est plus importante que nos cuillers à soupe et leur fond est d’ailleurs très creux. L’utilité des cuillers est double, elle permet dans un premier temps de se servir de plats plus liquides, ou moins accessibles avec des baguettes : petits pois, riz sauté (le sauté de riz est généralement moins collant que le riz blanc, et de facto plus difficile à prendre en « boules » que ce dernier), mais aussi soupes ou encore raviolis.

Cuiller chinoise

On note l’absence de couteaux, ce qui est dû directement à l’utilisation des baguettes. Les couteaux se trouvent en cuisine (généralement des hachoirs chinois, avec lesquels il est possible de réaliser un grand nombre de coupes). Le principe est équivalent à notre salade en France : elle doit être coupée suffisamment pour que les convives n’aient pas à la recouper. Recouper la salade serait impoli, c’est pour cela qu’on la plie. De même, en Chine, on ne tentera pas de recouper les plats. On coupera les gros morceaux, raviolis, ou les morceaux « à os » directement avec les dents.

hachoir chinois

Le couteau de cuisine chinois (hachoir chinois) est un réel outil à tout faire, sa forme tranchante lui permet de couper la viande, le léger arrondi permet de couper et d’émincer finement les légumes, et le poids de celui-ci permet de « casser » les os, par exemple lorsque l’on découpe un poulet entier.

Toujours dans le matériel, on notera la présence de bols plus ou moins grands, qui permettent de se servir en riz, nouilles ou autres accompagnements. Chaque personne dispose d’un bol pour l’accompagnement, et c’est tout. En Chine, on n’a pas un plat par personne, les plats sont mis en commun. Il serait trop simpliste de dire que toutes les tables sont rondes et disposent d’un plateau tournant au milieu, c’est cependant le cas des grandes tables dans les restaurants (plutôt rare chez les particuliers).

Les plats sont donc disposés au milieu, il faut savoir que l’on commande/prépare généralement plus de plats qu’il n’y a de convives, au moins un de plus (par exemple, pour six personnes, on commandera/préparera 7 ou 8 plats). Cette abondance et ce « trop » pourrait faire penser à du gâchis. Comment 6 personnes pourraient manger 8 plats ? C’est justement cette idée de « trop » qui est favorisée, surement à cause de l’impact culturel qu’à eu la famine des années 1960. Cependant, le gâchis n’est pas à l’ordre du jour : si il faut laisser un peu de nourriture dans son bol pour montrer que l’on a mangé suffisamment et qu’il ne manquait de rien, le reste des plats sera généralement empaqueté et emporté pour être terminés à la maison, soit par l’hôte, soit pas les convives sur le bon conseil de l’hôte, qui en prouvera d’avantage sa générosité.

Petit aparté sur l’association bol-baguettes : il conviendra de ne pas planter ses baguettes dans l’accompagnement (généralement un bol de riz) à la verticale, car cela rappellerait un équivalent en forme : des bâtonnets d’encens dans un bol de sable, que l’on utilise uniquement dans les hommages funèbres. De la même manière, lorsque vous posez vos baguettes sur votre bol, laissez les pointe tournée vers le centre de la table. En effet, pour beaucoup de chinois superstitieux, si les baguettes sont tournées vers quelqu’un, ils considèrent cela comme un mauvais présage ou un souhait de la mort de la personne visée.

Bâtons d'Encens

Sur la table, pas de sel ni de poivre. Parfois une sauce adaptée aux plats présentés, épicée ou non. Si le plat n’est pas assez salé, il conviendra de demander au maître de maison de la sauce de soja, mais évitez de le faire à moins que l’hôte ne vous demande « c’est assez salé ? » et si il est un bon ami à vous. En effet, cette formulation est presque un équivalent à « est-ce que c’est bon ? », le sel étant un exhausteur de goût, demander à en rajouter pourrait être insultant.

Lors du passage à table, il conviendra de ne pas se jeter sur les plats présentés. On attendra que l’hôte nous invite à manger, ou qu’il commence à manger. Si sur la table tous les plats sont servis en même temps (il n’existe pas de concept « entrée-plat-dessert »), il faudra tenter de faire honneur et goûter de tout. On se sert généralement directement avec ses baguettes. Veillez aussi à ne pas mettre de votre riz dans les plats communs.

Il est cependant possible que l’hôte vous mettant (ou mettant un autre invité) à l’honneur, vous invite à manger le premier.

Ne vous étonnez pas si :

  • Votre hôte vous sert des morceaux qui sont pour lui les plus bons, directement dans votre bol, c’est une marque de respect envers vous.
  • L’on ne vous souhaite pas le bon appétit. Si cette habitude arrive parfois, et même de plus en plus fréquemment, l’on ne le souhaite généralement pas.
  • Si lorsque les convives ont terminé de manger, ils quittent directement la table en vous invitant à continuer à manger doucement (man man chi 慢慢吃)
  • Si les os sont déposés directement sur la table une fois rongés (ou même parfois jetés à terre), si l’on rote à table, si ça fait « sluuurp » lorsque l’on boit la soupe, ou si l’on mange la bouche ouverte.

En effet, les usages ne sont pas les mêmes que chez nous, et comme nous ne détenons pas la vérité absolue (ni les chinois, soit dit en passant), il serait honteux de s’offusque publiquement de ce qui pourrait nous choquer.

Et voilà, le repas est fini, l’on pourrait se dire que l’on en reste là, et que nous avons eu notre dose de nouveautés et d’exotisme, mais non, vient encore le moment de l’addition ! Même lorsque l’on est invité, il faut proposer, et aller payer l’addition. Votre hôte tentera bien évidemment de vous en empêcher, mais cette pratique est courante et très ancrée dans la culture. Au final, c’est souvent l’hôte qui insistera et finira par payer, et à vous de vous écrier : « la prochaine fois, c’est moi qui invite ! ». Ne pas proposer de payer l’addition vous ferrait passer pour un rustre radin, à l’inverse, trop insister pour la payer pourra mettre votre hôte mal à l’aise. Sachez doser, et observez les autres tables pour doser votre réaction. Il arrive aussi tout de même que les chinois eux même dosent mal leurs interventions, et que des repas de famille finissent en cris et en jeux de mains pour mettre « ses » billets rouges dans la main du serveur.

Ganbei

Si il fut long à expliquer, le repas à la table des chinois ne dure pas. Le plus long est généralement la période où l’on boit de l’alcool en début de repas (entre hommes), période pendant laquelle on ne servira/mangera pas de riz, et où l’on discute de la vie, du temps., en ponctuant son récit de toasts (ganbei !) pour arriver rapidement sur des sujets plus triviaux… Le reste du repas ne dépasse généralement pas les 45 minutes, même pour les repas de grandes fêtes (mariages…), ce qui surprend parfois les occidentaux, habitués à passer de longues heures à la table du dimanche, et à des repas sans fin lors de fêtes.

Nourriture chinoise

Paris store vs Petites épiceries

24/11/2011 — by Cédric BEAU

Ou pourquoi les petites épiceries asiatiques n’ont pas peur de l’implantation d’un Paris Store à côté de chez eux.

En effet, là ou je suis pour le moment, à Roubaix, il y a à proximité deux petites épiceries asiatiques, dont l’une que j’affectionne particulièrement. Allant acheter quelques nouilles (celles du Sichuan aux oeufs sont délicieuses), je remarque en passant à la caisse une liasse de borderaux de livraison estampillés PARIS STORE.

Paris Store RoubaixOui mais, une épicerie asiatique se fournissant chez Paris Store pourrait elle survivre si un Paris Store s’établissait à côté d’eux, et dans le cas présent, c’est dans la même rue à juste quelques mètres?

La patronne m’a confié ne pas s’inquiéter, et ce pour plusieurs raisons :

– Chez nous, il n’y a pas que des produits Paris Store, nous avons beaucoup de produits provenant des Frères Tang que le supermarché ne propose pas. Ce sera l’occasion de se démarquer (l’épicerie propose notamment des produits africains)

– Par ailleurs, Paris Store va attirer une grosse clientèle, française, touchant toute la région Nord de Dunkerque à Roubaix, mais aussi la clientèle du Sud de la Belgique. Les curieux passant par là feront probablement escale à l’épicerie. d’ailleurs, à Paris comme à Bruxelles, il y a plein de petits magasins comme cela autour des immenses supermarchés, c’est bien que le commerce est dynamisé par l’arrivée de ces dernier. La gérante m’a même confié que le Paris Store pourrait leur apporter de la chance (旺) !

– D’autre part, à l’épicerie ils n’ont pas d’employés, donc pas de cotisations URSAAF ou de charges quelconques, plus ils bossent et plus ils gagnent, au mieux ils font leur publicité, au mieux leur commerce marche. Mais en cas de coup dur, les dettes et les frais ne s’accumuleraient pas comme c’est le cas pour les boutiques ayant des employés.

– Elle m’a tout de même dit regréter ne pas avoir une plus grosse enseigne. La leur a en effet été réduite et les couleurs imposées récemment par la ville de Roubaix, ce qui donne une moindre visibilité à l’enseigne comparativement à ce qu’elle avait auparavant.

Un entretien, au final, plutôt positif.

Nourriture chinoise

Vermicelles au boeuf

18/09/2011 — by Cédric BEAU

Spécialité de Guiyang, les vermicelles au bœuf. Ces vermicelles sont appelé 酸粉 et ne se trouvent que dans la région. Il vous faudra donc absolument en goûter un bol lors d’une éventuelle visite dans le Guizhou.

Vermicelle au boeuf

Le boeuf est coupé en lamelles, mais cuit comme une sorte de soupe, qui m’a fait penser au bourguignon. Le goût n’est donc pas trop “différent” du notre, et les timides pourront s’essayer sans prendre de risques.

A cette recette, il est commun de rajouter du coriandre, un peu de sel. Et pour ceux qui veulent une recette plus “vrai”, un petit peu de piment (湖辣椒), un petit peu de poivre du Sichuan en poudre (花椒粉) et le tour est joué. Pour ma part, c’est une bonne dose de poivre du Sichuan, j’adore ça, et une petite dose de piment, juste pour relever le goût.

Parfait au petit déjeuner, ou en collation le soir, les version XL (双加:加肉加粉) feront un bon repas sur le pouce lors de la pause du midi.

En photo, mon bol de dimanche soir, après 18h de voyage pour me rendre à Guiyang (XL/双加).

Culture chinoiseNourriture chinoise

Gâteaux de lune

18/09/2011 — by Cédric BEAU

Fête de la mi-automne oblige, en ce moment c’est gâteaux de lune par ci, et gâteaux de lune par là.

Mais au fait, c’est quoi cette fête de la mi-automne dont tout le monde parle? Et bien saviez vous que c’est la deuxième fête familiale traditionnelle la plus importante sur le calendrier (lunaire, ou aussi appelé calendrier traditionnel) en Chine? Après bien sûr la fête de printemps, plus communément appelée Nouvel an chinois.

Gateau de luneCette fête est célébrée à la mi-automne? Pas tant que cela. Le rapport ne devrait pas être fait à la saison automnale, mais plutôt à la lune. En effet, célébrée le 15ème jour du 8ème mois lunaire, c’est donc jour de pleine lune, et pas n’importe la quelle, car cette pleine lune est la plus lumineuse de l’année.

Je revenais d’ailleurs de Chine ce lundi 12 septembre, ayant eu des tempêtes de vents en avion sur la Hollande, j’ai eu du mal à atérrir, et du mal à faire décoller l’avion suivant. Mais sur la route du retour (en voiture), alors qu’il était déjà très tard, j’ai pu remercier la lune d’être aussi brillante et d’éclairer les autoroutes belges!

Quel rapport entre la lune et une fête familiale? Le fait qu’elle soit ronde. Ne parle t-on pas du cercle familial?

Et pourquoi des gâteaux de lune? Je vous renvoie à l’article de Wikipédia pour le savoir. Ce qui nous intéressera ici, c’est que comme pour beaucoup de fêtes traditionnelles chinoises, il faut manger quelque chose de spécifique, en l’occurrence, il s’agit ce jour de gâteaux de lunes, de délicieuses petites pâtisseries.

Et pour étoffer ce que vous connaissez peut être déjà, en plus des classiques au lotus et œuf de canne salée, et autres haricots rouges, savez vous que l’on peut trouver des gâteaux de lune à presque tout et n’importe quoi?

Ayant fait escale à Pékin dimanche dernier, j’en ai par exemple trouvé à la viande de canard, spécialité régionale. Puis me dirigeant vers Guiyang, c’est au jambon sucré qu’ils sont les meilleurs. En faisant escale à Shanghai le 15 août dernier, j’en avais trouvé d’excellents à la noix de coco!

Sucré, salé, ou sucré-salé, je me suis cependant aperçu que les gâteaux de lune, on les retrouve par dizaines sur les tables chinoises, mais que ce n’est pas donné pour autant. Ceux de Pékin, je les avais eu pour une vingtaine d’euros le lot de douze, ceux au jambon sont à plus de 1 euro pièce, et ceux à la noix de coco ou au fruits ne sont pas donnés non plus. Dur pour un budget chinois, m’a t-on dit.

Oui, en effet, mais le rapport à l’argent en occident et en orient ne semble pas être le même. Ce qui donne parfois lieu à des incompréhensions tragiques ou anecdotiques. Cela pourrait faire l’objet d’un livre entier, alors plutôt que de partir sur du socio-économique, je vous souhaite tout simplement un bon appétit!

L’on peut trouver des gâteaux de lune en France, à Wazemme à Lille, dans le 13ème à paris, ou dans toute épicerie chinoise qui se respecte (de préférence tenue par des chinois dans un quartier où il y a des chinois ;))

En photo : un gâteau de lune sur ma table à manger, avec inscrit dessus “noix de coco”. Moins poétique que les caractères de bonne augure, mais bien plus pratique lorsque l’on les achète!

Insolite en Chine !Nourriture chinoise

Idée reçue n° 6835221 : les chinois sont maigres

05/09/2011 — by Cédric BEAU

mac donald chineAlors que je me rendais en Chine, l’on me demande : “T’as déjà vu un chinois gros?”

Et moi de répondre : “oui, et pas qu’un!”. Pas étonnant, quand on sait qu’un tiers de la population en Chine est considérée comme en surpoids ou obèse! J’ai pu lire le chiffre suivant : 429 millions de chinois.

Chiffre qui n’est pas étonnant (lui non plus), parce que le fait d’avoir plein de gros et le fait d’avoir un pays en bonne santé économique -ou en bonne voie de l’être- peuvent être associé. Et la Chine étant spéciale de part sa population et ses statistiques sur les dernières décennies, il n’est pas étonnant que le pourcentage de l’évolution de ce fléau soit plus élevé que dans d’autres pays.

Il s’agit bien d’un fléau, obésité rimant avec problèmes de santé, cela ne risque cependant pas de s’améliorer de si-tôt, selon les experts.

Nourriture chinoise

Des chewing gum au concombre et à la lavande

21/08/2011 — by Cédric BEAU

Aujourd’hui, j’ai mangé un chewing gum, et j’ai été surpris…

En Chine, j’avais découvert les chips au concombres, et malgré ce que l’on peut imaginer, c’est super bon. J’en ai d’ailleurs acheté encore il y a une semaine sur Shanghai (marque Lays).

chewing gum chineMais aujourd’hui je me suis fait avoir, une surprise qui m’a un peu écœurée sur le coup. Je vous raconte :

J’aime les chewing-gum , ca détends, et ça ouvre l’appétit (même si je n’ai pas vraiment besoin que l’on m’ouvre l’appétit…)! En France, j’aime les Freedents menthe, et aux USA ou en Chine, j’aime les Doublemint (tous de la marque Wrigley’s).

Chewing gum au concombreDoublemint, c’est à la mente, l’emballage vert est très caractéristiques, pas de chances de se tromper. Sauf que désormais, on trouve des mélanges un peu curieux, dans des boîtes aussi vertes que les autres, où il n’y a que la mention en bas du packaging : 3 goûts.

Ces trois goûts sont :
Citron-Menthe. Ca va, ça passe
Lavande-Menthe. Alors ça, ça passe pas du tout
Concombre-Menthe. Je pourrai m’y faire, mais pas par surprise!

Le prochain coup, j’inspecte tout ce que j’achète sous toutes les coutures avant de passer à la caisse!

Nourriture chinoise

Cassoulet, ou fondue chinoise?

21/06/2011 — by Cédric BEAU

Surpris, que sont parfois les chinois découvrant notre bon vieux cassoulet, pensant en effet qu’il s’agit d’une… fondue chinoise!

fondue chinoiseIl existe en effet en Chine, une fondue à base de haricots blancs, qui consiste simplement à mettre des haricots blancs dans un peu d’eau, à faire bouillir le tout, à ajouter ce que vous souhaiter manger (viande de boeuf coupée en petits morceaux, ou de porc, voir même pieds de porcs, salade, champignons, boulettes à fondue, bâtonnets de surimi…), à ajouter sur le côté une ou deux sauces épicées (avec par exemple : piment, sauce de soja, quelques goutes de mujiangzhiyou, et de la ciboulette fraichement ciselée) ou non épicée.

Et pour faire cela très simplement, vous pouvez donc utiliser une boite de cassoulet, rajouter un peu d’eau, porter à ébullition et commencer votre fondue ! Le rendu est généralement meilleur qu’avec une conserve de haricots blancs, notamment avec le goût du canard.

Bon appétit !