main

Chinois

Quel chinois apprendre ?

18/02/2018 — by Cédric BEAU

Question qui me revient souvent :

“Il y a beaucoup de langues chinoises : entre le mandarin standard, le shanghaien, le cantonais… Laquelle apprendre ? Et pour les caractères : simplifiés ou traditionnels ?”

Et à cette question, j’ai une réponse qui va peut-être vous étonner :

Apprendre la langue orale et les différents dialectes n’est pas la clé pour apprendre le chinois.

C’est pas ça le plus important :

Le chinois est une langue basée sur l’écrit.

Si vous apprenez l’écrit, peu importe le dialecte, vous pourrez quasiment vous débrouiller partout en Chine.

Voyez-vous, le chinois c’est comme les chiffres dits arabes.

Si j’écris “8” sur un bout de papier, ou que je vois le chiffre “8” dans les sous-titres d’un film, peu importe ma langue maternelle, je comprends l’idée de “huit”.

Même si un Allemand prononcera ça “acht”, un Anglais “eight” ou un Russe “восемь”, chacun d’entre eux comprend bien l’idée de “huit”.

C’est d’ailleurs pour ça que quasiment tout est sous-titré à la télé en Chine :

Pour que les vieux pépés dans la campagne de Canton, qui ne parlent pas un mot de mandarin, puissent quand même comprendre ce qui est dit.

De la même manière, quand un pépé chinois de la campagne profonde va à Shanghai et qu’il veut se faire comprendre, en cas de difficultés pour communiquer avec son interlocuteur à cause de son mandarin trop “dialectal”, il lui suffit d’écrire ce qu’il veut dire sur un petit bout de papier.

Ou de tracer virtuellement les caractères dans sa main (vous avez peut-être déjà vu des chinois faire ça)…

Pareil pour vous : si vous habitez à Shanghai, que vous restez tout le temps à Shanghai, que votre famille vient de Shanghai et que tout le monde autour de vous parle le shanghaien, si vous le souhaitez vous pouvez au pire commencer par l’apprentissage du shanghaien.

Si par contre vous voulez toucher 1,4 milliard de personnes à l’écrit, et environ 1 milliard de personnes à l’oral, vous pouvez commencer par le mandarin standard.

C’est celui que j’enseigne dans la méthode Crampe, juste ici :

http://www.methodecrampe.com

À très vite !

Cédric Beau
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

Chinois

Recette Chinoise : Un tout petit peu de retard

18/02/2018 — by Cédric BEAU

Petit mot à l’attention des abonnés de la méthode Crampe (et des personnes qui s’inscriront avant ce soir minuit heure française) :

Le petit bonus réservé aux abonnés contenant la recette des Tang Yuan et le process exact étape par étape pour réaliser ce dessert indispensable en période de Nouvel An Chinois vous sera envoyé avec un petit peu de retard :

Il partira ce soir à minuit heure française, vous le recevrez par email.

Si vous êtes déjà inscrit à la méthode Crampe, vous n’avez pas d’autre manipulation à réaliser pour en profiter.

Si vous n’êtes pas encore inscrit, profitez-en tant qu’il est encore temps :

http://www.methodecrampe.com

À très vite !

Cédric Beau
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

P.S. : Le retard est dû à un souci de farine de riz, j’en ai testé plusieurs et j’ai remarqué que ça ne fonctionnait pas avec toutes. Une seule seulement convient, et du coup je dois éditer le document. Merci de votre patience 🙂

Chinois

Bonne Année, et trois fois merci !

17/02/2018 — by Cédric BEAU

Merci, ça me touche beaucoup !

Vous avez été nombreux à m’envoyer vos voeux par mail, facebook, WeChat…

Merci Monique, Maurice, Guy, et merci à tous les autres “anciens” qui me suivent depuis déjà plusieurs années.

Mais merci aussi aux nouveaux : Aurélie, Nicolas, Sébastien, Julien, Céline, Emilie…

Je ne peux pas vous citer tous, mais franchement, je suis touché.

À mon tour de vous souhaiter à tous une excellente année du Chien, avec comme il se doit, des expressions auspicieuses bien chinoises :

新年快乐 : Bonne année !

身体健康 : Bonne santé (c’est le plus important) !

万事如意 : Que tout vos souhaits deviennent réalité !

狗年大旺 : Que cette année du chien vous soit très prospère !

Je vous souhaite tout le meilleur du monde.

Et merci de me suivre.

Sans VOUS, qui êtes en train de me lire, la méthode Crampe et toute cette communauté ne serait rien.

À très vite

http://www.methodecrampe.com

Cédric Beau
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

Chinois

Recette pour le Nouvel An Chinois

14/02/2018 — by Cédric BEAU

Je reçois souvent des messages au sujet de la cuisine chinoise :

“Qu’est-ce qu’on mange dans telle région ?”, “quelles sont les différentes cuisines chinoises ?”, “Comment faire tel plat ?”…

Je sais que ça vous plait, et vous savez probablement que ma vénérable épouse est une excellente cuisinière :

Elle a hérité ça de son père, qui avait notamment ouvert un restaurant au Cambodge. Je ne pense pas vous avoir raconté cette aventure encore, mais j’y reviendrai probablement un jour ou l’autre

En attendant, revenons à nos poumons :

Demain (jeudi 15 février 2018), nous serons le 30 du dernier mois lunaire de l’année du coq

Ça veut dire que demain soir, on fait la fête : le reveillon du nouvel an chinois !

Et si y’a bien une recette qu’on va retrouver sur toutes les tables demain et dans les 14 jours à venir, et même spécialement le 14ième jour, c’est celle des Tang Yuan.

On les appelle aussi Yuan Xiao. Comme la fête Yuan Xiao (元宵节) où l’on mange des Yuan Xiao, que l’on célèbre 14 jours après le nouvel an chinois, et qui est aussi connue sous le nom de “fête des lanternes” (parce qu’on accroche des lanternes partout).

Et il se trouve que les Yuan Xiao (ou Tang Yuan -汤圆-), ces petites boulettes faites à base de farine de riz gluant et le plus souvent farcies au sésame noir, ben c’est plutôt facile à faire :

Je prévois d’en faire quelques centaines vendredi avec les élèves de l’Ecole Française Internationale de Pattaya, sur la base de la recette la plus simple possible.

J’ai testé aujourd’hui, et non seulement elle est super facile à réaliser, mais en plus…

J’ai tout noté le process, pris un paquet de photos, et je prévois d’envoyer aussi tout ça aux membres de la méthode Crampe, comme petit cadeau de Nouvel An, vendredi soir.

Que vous vous soyez inscrit en 2012, la semaine dernière, ou que vous vous inscriviez aujourd’hui, vous recevrez ça par email vendredi.

C’est cadeau.

Pour rejoindre la méthode Crampe si vous n’êtes pas encore inscrit, c’est ici :

http://www.methodecrampe.com

À très vite !

Cédric Beau
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

P.S. : Savez-vous pourquoi lors de la fêtes des lanternes on mange des Yuan Xiao / Tang Yuan ? Quelle est la symbolique de cet aliment ?

Chinois

Seulement 7 langues à apprendre ?

13/02/2018 — by Cédric BEAU

Je sais pas vous, mais cette statistique me remotive à bosser mon russe

J’aime pas tellement le russe pour sa grammaire, qui me rappelle trop de mauvais souvenirs avec mon expérience de 6 ou 7 ans d’allemand…

Mais cette petite phrase… Ben ça remotive bien :

“Si vous pouvez parler anglais, espagnol, français, chinois, arabe, portugais et russe, alors vous pouvez voyager dans 95% du monde et vous en sortir sans souci”.

Vu comme ça, en comparaison face aux centaines de langues parlées sur notre petite planète, ça fait un sacré contraste :

Seulement 7 à apprendre ?

C’est presque trop facile

Surtout quand on a des méthodes comme celles-ci :

http://www.methodecrampe.com

À très vite !

Cédric Beau
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

P.S. : Autre statistique intéressante, j’ai cherché après avoir rédigé mon message ci-dessus, de nos jours il existerait plus de 6912 langues parlées dans le monde… Et la langue la plus parlée est le mandarin standard (la langue dite “chinoise”) avec environ 1,2 milliards de personnes qui l’utilisent au quotidien !

Chinois

5 traditions du Nouvel An Chinois qu’on peut tous faire à la maison

11/02/2018 — by Cédric BEAU

J-5 avant le nouvel an chinois,

Ça veut dire J-4 avant la méga-fête. Parce qu’on fête ça le réveillon, comme pour la nouvelle année sur le calendrier grégorien :

Préparez de quoi faire un bon repas en famille jeudi soir, et n’oubliez pas toutes les choses que l’on peut parfaitement faire chez nous autres occidentaux pour marquer le coup :

– Faire un grand ménage de printemps avant le jour J (ça laisse peu de temps, je sais bien ^^)

– Passer un coup chez le coiffeur pour rafraichir un peu votre coupe (j’espère que j’aurais le temps d’y aller)

– Acheter des vêtements neufs que l’on portera le jour de l’an (ne pas les mettre avant vendredi, même si on est souvent pressé de porter des vêtements neufs, cinq jours ça passe très vite 😉 )

– Préparer des enveloppes rouges à offrir aux jeunes enfants (et penser à les remplir de billet neufs, si vous avez le temps de passer à la banque)

– Faire des courses pour des choses à grignoter en attendant minuit, et tout ce qui devra être sur la table dans à peine quelques jours (poulet, poisson, raviolis, gâteaux…)

Voili voilou, on est dimanche, y’a urgence. Je n’ai pas encore fait mes courses, alors je vous en dit pas plus, faut que je file :

Et en parlant de nouvel an chinois, je réserve une petite surprise pour les membres de la méthode Crampe. Pour en profiter, il faudra être membre de la méthode Crampe avant vendredi.

Que vous vous soyez inscrit en 2012, ou que vous vous inscriviez aujourd’hui, vous recevrez ça par mail dans à peine quelques jours…

Je vous en dit pas plus.

Ah, si, le traditionnel lien pour s’inscrire tant qu’il est encore temps :

http://www.methodecrampe.com

Je file en centre ville !

Cédric Beau
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

P.S. : Désolé si il y a des fautes dans ce message, pas le temps de me relire. Je voulais juste vous faire un petit coucou rapide, et vous rappeler quelques points de culture ainsi que la date exacte pour fêter ça.

L’année du Chien arrive à grands pas, faut pas rater ça 🙂

Chinois

Votre “oncle maternel plus vieux que votre mère” ??

11/02/2018 — by Cédric BEAU

Aujourd’hui, je ne vous parle pas de moi :

J’étais en train de préparer une mise à jour de la métohde Crampe –http://www.methodecrampe.com– , et je suis retombé sur le message d’une inscrite qui est dispo à l’intérieur même de la méthode (dans la section « je réponds aux questions des membres ») :

Son message était au sujet du nom donné aux différents membres de la famille

Parce que c’est super compliqué en chinois

(Compliqué dans le sens que c’est un sacré bazar, et que même les chinois ont du mal à s’y retrouver)

Voyez plutôt :

Là où en France on parle d’oncle et de tante pour les frères et soeurs des parents, en chinois on aura ces différentes variantes :

– Un terme spécifique pour un oncle paternel plus vieux que le père
– Un terme spécifique pour un oncle paternel plus jeune que le père
– Un terme spécifique pour un oncle maternel plus vieux que la mère
– Un terme spécifique pour un oncle maternel plus jeune que la mère
– Un terme spécifique pour une tante paternelle plus vielle que le père
– Un terme spécifique pour une tante paternelle plus jeune que le père
– Un terme spécifique pour une tante maternelle plus vielle que la mère
– Un terme spécifique pour une tante maternelle plus jeune que la mère

Là où nous on a deux mots, ils en ont huit !

Et ce n’est qu’un seul exemple…

Et du coup, le message en question (normalement destiné uniquement aux membres de la méthode Crampe –http://www.methodecrampe.com– mais pour cette fois, je fais exception et partage à tout le monde) :

« J’ai trouvé une vidéo pour mémoriser les membres de la famille (leçon 25) tout en révisant les caractères vus jusqu’à présent grâce au sous-titrage en mandarin. Elle pourrait intéresser les autres membres de la Méthode CRAMPE :

https://youtu.be/MdqOaOxLxec »

Bon visionnage,

Et bon courage ^^

Cédric Beau
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

P.S. : J-6 avant le nouvel an chinois !!!

Chinois

Nouvelle maladie : la touristite ?

09/02/2018 — by Cédric BEAU

J’ai découvert une nouvelle maladie :

Il y a quelques jours je vous parlais des gens qui habitent en Chine depuis deux à trois décennies, et qui ne savent toujours pas parler chinois

Et je les mettais en opposition avec des personnes qui arrivent à atteindre un niveau courant en un an, sans jamais être allé sur place.

C’était sympa de vous montrer que l’idée « l’immersion dans le pays est obligatoire pour réussir» n’est qu’une mauvaise excuse, mais je voudrais insister sur un point de fond :

Le truc qui fait vraiment la différence entre les gens qui vont en Chine et qui réussissent à apprendre la langue, et ceux qui vont en Chine et qui n’y arrivent pas du tout.

Je pense que c’est un problème d’attitude.

Je suis intimement persuadé que ceux qui restent en Chine pendant 20 ans et qui ne parlent pas chinois n’ont pas un problème du genre « ne pas avoir le don des langues » ou « ne pas avoir le temps » et autres « c’est trop difficile »

Mais que c’est bien plus grave que ça :

Ils ont une maladie.

Une maladie que je nomme « la touristite »

(À ne pas confondre avec « la tourista » qui, bien que fort ennuyante, n’a aucune incidence sur l’apprentissage du chinois)

C’est quoi la touristite?

C’est le fait d’être dans un pays depuis longtemps, mais de ne pas être passé au statut de personne ouverte, intégrée et intéressée*

Les personnes atteintes de cette maladie sont restées des touristes.

Un touriste, c’est une personne qui part dans un pays en emportant avec lui un petit morceau de son pays d’origine, et qui reste enfermé dans ledit morceau.

On peut rester touriste 20 ans en étant sur place, tout comme on peut être quelqu’un qui s’adapte (à sa manière hein, on dit pas que vous devez devenir chinois non plus) à la culture de l’autre sans jamais être allé dans le pays en question.

D’ailleurs, les chinois ont un mot spécial pour les étrangers qui essayent de faire le pont entre leur culture d’origine et la culture chinoise :

Ils s’appellent les « 中国通 ».

中国 signifiant Chine, et 通 indique un flux fluide. C’est un terme très positif qui fait référence à la familiarité ou une affinité avec la langue et la culture chinoise.

Note : On peut être 中国通 sans savoir parler parfaitement le chinois

Note : On peut être 中国通 sans être d’accord avec 100% des manières de faire des chinois. L’important étant de comprendre les différents éléments en jeu, pas de promouvoir la Chine comme étant le pays des bisounours.

Tout ça pour dire :

Apprendre le chinois, et découvrir la culture chinoise, c’est aussi et surtout… Une attitude.

Enfin, c’est ce que je pense en tous cas.

Et je suis unanime là dessus.

Et vous, z’en pensez-quoi? Vous connaissez des personnes ayant la touristite? Avez-vous déjà eu la touristite ?

Moi je l’ai certainement eue lorsque j’habitais en Allemagne il y a quelques années.

Et je regrette vraiment de ne rien avoir fait pour la soigner…

Quoi qu’il en soit, voici le traitement pour la touristite du chinois. À prendre si vous êtes atteints, ou même à titre préventif en traitement de fond : :

http://www.methodecrampe.com

À très vite !

*Cédric Beau*

Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

*J’insiste une dernière fois, vous n’êtes pas obligés d’être d’accord avec tout. Je ne le suis pas moi-même.

Chinois

Le chinois, c’est COMPLEXE !

08/02/2018 — by Cédric BEAU

Le chinois, c’est compliqué, difficile ou complexe ?

Choisissez bien votre réponse, il n’y en a qu’une de correcte :

Compliqué : désigne une idée confuse, quelque chose d’incompréhensible, d’impossible. Pourtant le chinois est très vite assimilé par les natifs, et certains occidentaux arrivent à le parler couramment en moins d’un an. C’est que ça doit pas être si compliqué que ça… Du moins, pour eux!

Difficile : sous-entend l’idée de pénibilité, d’effets, d’un travail qui se fait dans la souffrance, ou du moins de manière pas agréable du tout. Une personne peut être difficile à vivre, un accouchement peut être difficile… L’apprentissage du chinois aussi, si on a pas la bonne méthode, le bon environment, le bon professeur. Mais il est aussi possible, à voir certains, d’apprendre le chinois facilement. C’est à dire, en y prenant plaisir et sans trop se forcer.

Complexe : on utilise ce qualificatif pour les choses étant composées d’un ensemble d’éléments divers qui, par suite de leur interdépendance, constituent un tout. Alors là, oui, le chinois, c’est complexe.

Un caractère chinois est un système complexe à lui tout seul : composé de plusieurs éléments, dont -par exemple- une clé, un autre élément de sens, un élément de son… Regardez par exemple le caractère 懂 (clé du coeur 忄, élément de l’herbe 艹, élément phonétique « lourd » 重), c’est sacrément complexe.

Mais on se rend compte qu’en bossant sa décomposition, son étymologie, sa logique… Il n’est plus si compliqué. Et avec une bonne méthode, pas du tout difficile à apprendre.

Attention à ceux qui se trompent :

Ceux qui vous répètent sans cesse que « le chinois est difficile ». Ils ne font en fait que s’auto-déprimer, peut être sans même en être conscient. Car ils associent l’apprentissage d’une langue passionnante à une idée de souffrance.

Forcément ça casse le truc!

Et pareil pour ceux qui vous disent que c’est compliqué :

Ils pensent probablement sans le savoir qu’il n’y a pas de logique derrière les caractères chinois, qu’il faudra en apprendre 80.000 par coeur (et que du coup ça sera, en plus, difficile).

Mais si vous vous dites que le chinois est une langue complexe, là vous avez raison. C’est non seulement un fait vérifiable, mais en plus c’est un fait sur lequel vous pouvez agir :

Vous n’avez plus qu’à décomposer le bidule, et à comprendre comment il fonctionne. Étape par étape.

Et ça, c’est super efficace. En plus d’être agréable à faire.

Si vous voulez, on peut même le faire ensemble :

http://www.methodecrampe.com

À très vite !

Cédric BEAU
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

Chinois

Pas d’apprentissage sans motivation

07/02/2018 — by Cédric BEAU

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de pas avoir suffisamment de motivation pour (commencer à) apprendre votre leçon de chinois ?

Je sais pas vous, mais moi y’a des fois j’ai même pas le courage de faire des petite choses toutes bêtes, que je faisais pourtant la veille sans aucune friction.

Et d’autres que je n’ai jamais commencées parce que… Eh ben je sais même pas pourquoi…

Alors j’ai beau me rappeler mes propres astuces anti-procrastination, comme découper la tâche en tâches plus petites pour me forcer à me lancer…

Mais même face à la micro-tâche, je me lance pas.

Et c’est là où je me rends compte que ce jour là, c’est pas un problème de procrastination…

Mais un problème de motivation.

Et c’est un problème que je ne suis pas le seul à avoir, tout le monde l’a à un moment ou à un autre. Certains plus fréquemment que d’autres, mais j’ai jamais vu quelqu’un être toujours motivé dans son apprentissage du chinois, tous les jours, tout le temps.

Y’a forcément un moment où ça va pas…

Un moment où ça VEUT pas.

Peut être que pour vous c’est tout simplement pour vous lancer, ou bien après 15 jours de cours alors que vous commenciez à prendre le rythme, ou encore à seulement deux semaines d’un examen…

Pour moi, ça m’arrive aujourd’hui :

J’étais pas motivé à vous écrire quelque chose d’intéressant, moi qui aime tant chaque jour vous partager mes astuces.

Aujourd’hui : j’avais pas de motivation.

Et c’est là où je me suis souvenu d’une citation :

« Il n’y a pas d’apprentissage sans motivation et il n’y pas de motivation sans apprentissage »

Et je me suis dit : y’a quand même un problème dans cette citation :

Le mot « motivation » sonne terriblement creux.

Alors je me suis mis à chercher ce que c’était, au final, la motivation.

Et voici ce que j’ai trouvé :

– La motivation est une mobilisation, un engagement, une implication plus ou moins importante sur le plan cognitif, émotionnel et comportemental.

– La motivation peut provenir de l’individu (personnalité, connaissances, histoire, contexte familial et socioculturel), mais la motivation peut aussi provenir de facteurs externes (qualité de l’enseignant, environnement, situation d’apprentissage).

– La motivation peut aussi varier selon trois facteurs, qui sont : la confiance que l’on accorde à notre chance de réussir, l’objectif final de la tâche en question, la valeur que l’on accorde à cet objectif final.

Et là, fort de toutes ces informations, je me suis posé la question sur ma motivation à vous partager chaque jours mes astuces.

Et voici mon bilan :

– Sur le plan cognitif principalement, c’est plutôt cool : partager me permet d’apprendre énormément de choses, comme aujourd’hui avec mes recherches sur le concept de motivation. Je deviens chaque jour meilleur que la version de moi d’hier.

– Ma motivation provient essentiellement de moi-même, c’est ma personnalité, j’adore enseigner. Mais jouer aujourd’hui sur mon environment pour vous écrire ces quelques lignes fut une excellente idée. Rien de tel que le bord de mer par 28 degrés à l’ombre 🙂

– Mon objectif final a toujours été de pouvoir partager mes cours au plus grand nombre. On m’avait demandé de faire un « club chinois » pour les profs et les parents d’élèves dans mon lycée, mais je voulais pouvoir toucher encore plus de monde. Internet et ce genre de petits textes quotidiens, que j’envoie par mail ou publie sur mon blog, m’aident grandement à atteindre cet objectif. Et j’accorde énormément de valeur à cet objectif.

Et au final, je me rends compte que c’était une bien bonne idée que de questionner le concept même de « motivation » :

Non seulement je l’ai retrouvée, mais en plus je me retrouve avec un sujet qui, lui encore, peut changer votre vie.

Pas seulement pour l’apprentissage du chinois, mais pour tous vos projets importants.

Les projets que vous savez devoir être prioritaires, mais qui sont toujours bouffés par le quotidien, la fatigue, le stress, et la … démotivation.

Posez vous simplement la question :

« C’est quoi, ma motivation ? Et comment je peux la booster (souvenez-vous du deuxième point, jouer sur l’environnement par exemple, ça a été surpuissant pour moi !) ? »

Espérant que ça vous soit utile.

Et en parlant de trucs utiles, si vous n’aviez pas encore trouvé la motivation pour démarrer l’apprentissage du chinois, aujourd’hui semble être le bon jour…

Cliquez ici pour vous inscrire à mes cours de chinois en ligne :

http://www.methodecrampe.com

À très vite !

Cédric Beau
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

P.S. : J’ai été un peu long aujourd’hui, désolé, mais du coup j’étais sacrément motivé !