main

Compréhension oraleTélévision chinoise

Apprendre le chinois en regardant (intelligement) la télévision.

24/04/2018 — by Cédric BEAU

Article mis à jour le 24 avril 2018.
Initialement publié… Dix ans plus tôt, sous le titre “Pourquoi tant de chaînes” (remarquez le jeu de mots)

Ceux qui me connaissent savent que je n’aime pas regarder la télévision.

Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que je la regarde quand même :

Directement, ou -le plus souvent- indirectement par le biais de rediffusions. L’important pour moi étant surtout de ne pas “subir passivement” la télévision.

Ce que j’aime regarder, c’est ce que l’on appelle les 相声 (Xiang Sheng : stand up, avec généralement deux personnes) et autres 小品 (Xiao Pin : sketchs, avec généralement 2 à 5 personnes), mais aussi certaines émissions populaires telles que “The Voice” (歌手).

Choisir volontairement mes programmes, et ces programmes spécifiquement, ça a un but précis (mis à part le fait de ne pas avoir à se taper les pubs, dont on reparlera en fin d’article). Et je vous recommande de faire pareil :

Ça va vous permettre d’apprendre l’argot quotidien, les termes à la mode qu’il FAUT connaître :

Je parlais dernièrement des “nouveaux termes” qui font le buzz, puis qui rentrent ensuite dans la langue couramment parlée au quotidien. Chaque chinois se doit de connaître et de comprendre ces termes.

Si vous ne les apprenez pas, vous risquez de ne pas les comprendre dans une situation donnée, et de prendre le terme dans son sens initial.

Vous retrouverez ce vocabulaire, et quelques chansons avec abus d’autotune, dans les très divertissantes émissions de “talents” et autres “chanteurs”.

Vous allez pouvoir vous mettre à jour au niveau de la culture populaire, mais aussi de la culture générale :

C’est bête, mais le but n’est pas seulement de connaître telle ou telle star, ou de savoir si Fan Bing Bing s’est finalement mariée avec Li Cheng.

Non, dans les émissions populaires, et encore plus dans les émissions de Xiang Sheng et autres Xiao Pin, on se prend à chaque fois une bonne claque de culture en pleine face.

Nouveaux Chengyu, références historiques, légendes, dates importantes sur le calendrier lunaire… Plus rien ne vous échapera, si vous vous mettez à consommer une petite dose de ces programmes, de manière hebdomadaire.

Vous allez comprendre l’humoir chinois (et apprendre quelques blagues à la volée). Et ça, c’est pas une mince affaire :

L’humour français ne fait pas toujours rire les chinois. Et l’humour chinois ne fait pas toujours rire les français.

Se former à l’humour chinois, et être capable de resortir quelques blagues (voir même, top niveau, de les adapter ou savoir y faire référence), c’est la classe.

Les limites de la TV (pourquoi je ne regarde pas “passivement” la boîte à images) :

Par contre, je vous recommande -permettez moi d’insister- de consommer tout ça “à la demande”, sur Youku par exemple. Je déteste le direct pour deux raisons :

  • La dose de pub incroyable qu’on y retrouve
  • Le fait que quand les pubs arrivent, la saturation du son est poussée au maximum pour bien nous pousser à être réveillé durant la coupure pub (on a l’impression qu’on se repose pendant l’émission, et qu’on se concentre à fond pendant les pubs, je suppose que c’est ce qui est voulu)
  • La répétition des pubs… A la suite! Oui oui, ils peuvent vous mettre le même spot de 5 secondes… 5 fois d’affilé. (ça va rentrer dans ta petite tête !!)
  • Les infos qui coupent tout pendant une heure, et sur toutes les chaines (oui, les mêmes infos sur toutes les chaines). Tu as deux choix : soit tu consomme le message qu’on veut te faire passer, soit tu coupe ta télé.

Quelques exemples de contenus que je vous recommande :

Exemple d’émission populaire (écoute passive, détente) :
https://www.youtube.com/watch?v=DcO-CFunItc (j’aime particulièrement 韩磊)

Xiao Pin (écoute active aidée par le contexte, détente, culture) :
https://www.youtube.com/watch?v=-tKt8iOPegA

Xiang Sheng (beaucoup de jeux de mots, beaucoup de culture, niveau avancé) :
https://www.youtube.com/watch?v=SwtJfkoadXM

Voili voulou, après cette petite pause télé, on se retrouve pour les cours dans la méthode Crampe :

http://www.methodecrampe.com

Cédric Beau

Compréhension orale

La méthode SUISSE pour la compréhension orale du chinois (mea culpa) :

17/07/2015 — by Cédric BEAU

2569_141015160933_3.jpg

Il faut travailler son chinois en s’amusanttout en restant sur quelque chose de pédagogique.

Deux exemples :

Vous pouvez prendre un film avec les sous-titres. Les sous-titres c’est un fichier .srt ou .sub et vous prenez ce fichier en anglais ou en français et vous le traduisez en chinois. Ce travail, des passionnés l’ont fait avant vous (et vous pourrez le faire plus tard quand vous aurez un certain niveau 😉  : il faut savoir qu’il existe des sites web spécialisés dans les sous-titres.

En d’autres termes, il se peut très bien que vous ayez plein de films sur votre ordinateur, et maintenant il vous suffit simplement de l’ouvrir avec VLC et d’y ajouter les sous-titres ainsi téléchargés 🙂

VLC est un programme de lecture audio / vidéo super pratique, léger, et gratuit.

C’est très utile parce que ça va être ludique tout en étant pédagogique. Vous allez apprendre tout en vous amusant et vous allez bien voir quelles expressions, quels termes vocabulaires vont être utilisés dans quelle situation.

Autre astuce, sur Youtube, iTunes et d’ailleurs pas mal de logiciels de podcasts, on peut réguler la vitesse de lecture.

Entre parenthèses, c’est cette seconde méthode qui m’a donné l’idée du titre (pourri) de cet article. Mea culpa, j’espère que vous me pardonnerez.

Pour revenir à cette deuxième méthode, réduire la vitesse d’une vidéo est quelque chose que vous pouvez utiliser pour travailler votre chinois ou autres langues :

Quand vous regardez une vidéo sur Youtube ou que vous écoutez un podcast en chinois, vous mettez la vitesse plus lente si vous êtes un débutant.

Et si vous avez déjà un bon niveau et que le bonhomme à la télé parle trop doucement, vous pouvez aussi aller plus vite (par exemple si vous écoutez un discours d’un politique)

Aller plus doucement, ça va vous permettre de bien distinguer les syllabes, les mots et toutes les expressions, tout ce qui est prononcé sans avoir à écouter 50 fois la vidéo ou le podcast.

C’est un outil qui va être très, très utile parce que je sais que la première qu’on écoute du chinois et que la personne parle trop vite, on se dit mais c’est horrible je vais jamais rien comprendre…

Ça permet de rendre une chose qui paraît complètement impossible un petit peu plus abordable.

Pour la fonction vitesse vous allez dans les paramètres de vidéo Youtube, si vous êtes sur Youtube, vous cliquez sur l’espèce de roue dentée, et vous pouvez régler la vitesse de lecture.

Cette option existe aussi sur les lecteurs de podcasts, ou les lecteurs de livres audio (audiobooks).

Cette option existe aussi sur le logiciel VLC (le petit, pratique et gratuit que j’évoquais ci-avant 😉 ) dans le menu “lecture”.

A vous de jouer !