main

Chinois

Apprendre le chinois plus vite qu’un enfant ?

06/12/2018 — par Cédric BEAU

Nostalgique :

J’étais en train de visionner la plus vielle vidéo de ma chaîne Youtube…

Une vidéo qui parle de l’importance des caractères chinois.

Et voila ty pas que j’tombe sur ce commentaire :

(paraphrasé rapidement) :

“Ouais, bof bof, on pourrait très bien faire comme les enfants : d’abord l’oral, puis l’écrit”

Non.

Je ne suis pas de cette avis :

J’ai même du mal à comprendre les gens en admiration devant « les capacités des enfants à apprendre des langues » :

« Ouah trop fort le gamin, seulement 5 ans pour faire une phrase de 5 mots contenant 4 fautes et une grammaire pourrie, qu’il sait même pas lire ou écrire ! »

Y’a pas de quoi en faire un fromage.

Mes enfants ont 3 et 8 ans, ils apprennent 4 langues (Chinois, Français, Anglais, Thailandais) mais…

En tant d’années, pareil, ils n’en parlent aucune correctement.

Une amie me confirme que je ne suis pas un cas isolé :

“La mienne en apprend 5 et n’en parle AUCUNE correctement. AUCUNE.”

Alors OK : les enfants ont l’avantage de la plasticité du cerveau, et pour répéter un son dans une fréquence différente, ça vient plus vite.

Mais niveau mémoire, grammaire, vocabulaire… Ils se font largement battre par un adulte qui a une bonne méthode.

Et en plus, pour enfoncer le clou au niveau de la mémoire : les enfants qui apprennent une langue et la parlent bien… Si ils arrêtent de la pratiquer avant l’âge de 8 ans, ils l’oublieront COMPLETEMENT.

Oui, complètement.

Déjà qu’ils auront passé 6 ans de plus à l’apprendre…

Mais en plus, ils peuvent TOUT oublier, comme ça (même leur langue maternelle!)…

Un adulte, lui, aura toujours des “restes”. Notamment au niveau de la compréhension orale.

Et puis, pour rester sur la langue maternelle :

Quand on voit le niveau des enfants MÊME DANS LEUR LANGUE MATERNELLE à 5 ou 6 ans, y’a pas de quoi être fier :

Vous pouvez atteindre un niveau similaire en 3 à 6 mois dans n’importe quelle langue…

Parce que ce qu’ils sont capable de faire c’est juste :

– compter jusque 50

– connaître un millier de mots

– faire des phrases de 5 à 6 mots…

– avoir des notions très basiques de passé/présent/futur.

Et ils ne savent même pas encore lire, tout ça c’est uniquement à l’oral !

Y’a franchement pas de quoi être jaloux…

Alors je dis : non merci, trop peu pour moi.

Mais je vous vois venir, vous allez penser que si Cédric a réussi à apprendre le chinois en 18 mois, qu’un ou l’autre de ses élèves l’a même battu en atteignant un niveau courant en moins de 10 mois, c’est que c’est sûrement des cas isolés.

Ce sont forcément des génies au QI de 185…

Ils ont certainement le “gène de l’apprentissage des langues” dans leurs chromosomes ?

Eh bien non.

Ce gène n’existe pas.

C’est une question de méthode, et de mise en pratique, tout simplement.

Comme à l’école, les “petits génies” utilisent en fait les bonnes méthodes de manière inconsciente (ou consciente, si ils ont des parents qui les connaissent).

Et comme les experts en PNL nous l’ont prouvé : si les enfants moins bons commencent à utiliser les mêmes méthodes, ils arrivent au même niveau.

Quoi qu’il en soit, pour la mise en pratique ça ne dépend que de vous.

Et pour la méthode, c’est ici :

http://www.methodecrampe.com

À tout de suite!

Cédric Beau