Apprendre le chinoisold

Apprendre le chinois en 48h montre en main…

17/06/2015 — par Cédric Beau

main

Apprendre le chinoisold

Apprendre le chinois en 48h montre en main…

17/06/2015 — par Cédric Beau

Apprendre le chinois en 48 heures“, ils disent que c’est possible.

Je suis tombé sur ce genre de livre ce matin dans une librairie à Hong-Kong.

Le genre de titre un peu excessif à première vue même si je sais pertinemment que ce n’est qu’une technique “marketing” pour mieux vendre.

Sans prendre trop de risques, je peux déjà affirmer que ce livre vous expliquera et vous donnera les bases de la langue.

Ça m’agace un peu de lire ce genre d’annonce, cette espèce de “fausse promesse” mais la démarche est cohérente.

En revanche, là où j’ai le plus de mal c’est peu importent les durées mentionnées (de 48 heures, 2 semaines, 3 mois, 1 an…), je pose la question : où se situe pour vous le plaisir d’apprendre une langue comme le chinois : la sensation d’avoir sufisamment maîtrisé cette langue et de passer à autre chose ? Ou bien maintenir le plus longtemps possible la sensation de “découverte” devant un nouveau caractère ou une nouvelle expression ?

Concernant cette espèce de concours de vitesse, avez-vous remarqué qu’on essaie de vendre des contenus informatifs en nous disant que c’est simple et rapide.

Toujours plus simple et surtout toujours plus rapide.

Comme si plus c’était rapide, et plus les résultats étaient bons.

Maintenant, je vous demande : Avez-vous une passion ? Oui très sûrement…

Et faites-vous en sorte de passer le moins de temps possible sur cette passion (comme un concours de vitesse) ou AU CONTRAIRE, considérez-vous que les journées sont toujours trop courtes pour vous adonner à cette passion ?

Et si au lieu d’essayer d’aller toujours plus vite, vous vous efforciez de consacrer le plus de temps possible à ce que vous aimez faire ?

On vous dit que vous pouvez apprendre les bases du chinois en 48h… C’est bien, mais après ?

Quelle est la prochaine étape ?

Quel est le réel intérêt d’assimiler ces bases en si peu de temps ?

Qu’est ce qui vous presse autant ?

Personnellement, je n’ai pas envie d’arrêter mon apprentissage (du chinois) et encore moins envie d’aller le plus vite possible….

C’est presque une addiction mais je suis comme un enfant le jour des cadeaux de Noël quand j’étudie quelque chose de nouveau en chinois.

Et j’ai véritablement besoin de prolonger cet état aussi longtemps que possible.

Et ce n’est pas seulement pour le côté linguistique, car chaque nouvel élément décortiqué et assimilé me permet de comprendre toujours un peu mieux la culture chinoise.

Cet effet de nouveauté est indispensable à tout apprenant (c’est pour cette raison d’ailleurs que je me considère comme un éternel débutant).

Autrement dit, je dirais que le but d’apprendre une langue étrangère est-il de véritablement de maîtriser cette langue (ou de préparer un examen) ou bien est-il ailleurs ?

Le but ne serait-il pas d’approcher la culture de cette langue petit à petit mais en espérant ne jamais la comprendre à 100% ?

Le but serait-il aussi de tout faire pour être surpris continuellement ?

Garder un état de curiosité permanent pour se laisser une chance d’être étonné et d’ajouter un morceau de culture supplémentaire en attendant déjà impatimment le prochain…

Finalement, le plus important, c’est le résultat final ou le processus en lui-même ?

Pour ma part, je cherche toujours à améliorer mes techniques d’apprentissage.

Je cherche sans cesse de nouveaux supports pour avoir acès à de nouveaux types de contenus.

Je cherche de nouvelles opportunités de rencontrer des chinois pour communquer avec eux et pratiquer la langue en “situation réelle”.

Et vous, où en êtes-vous dans l’apprentissage du chinois ?