main

Apprendre le chinois

Préparez-vous un bon café (même si vous n’en buvez pas)

12/04/2018 — par Cédric BEAU

Je ne sais pas si vous savez, mais j’adore le café :

Je viens d’ailleurs justement de m’en moudre une petie dose pour demain matin.

Je le préfère fraichement moulu, mais demain matin il faudra que je me lève tôt, et moudre du café c’est trop bruyant pour les enfants.

Quoi qu’il en soit, le doux parfum des grains de café fraichement moulus embaume notre appartement (oui -soit dit en passant- j’ai encore déménagé).

Cette odeur, si typique, un régal…

Et pendant que je sniffe l’air ambiant devant mon vieux macbook, je pense soudainement à un concept bien simple que j’ai toujours appliqué pour progresser dans bien des domaines, et que vous allez pouvoir vous aussi utiliser pour améliorer votre chinois.

Je vous explique :

Chaque jour, quand je me fais mon café, j’essaie quelque chose de nouveau. Et je compare le résultatà mon café habituel.

Et cette petite habitude toute bête, c’est la clé de mon succès :

Pour faire chaque jour un meilleur café, pour progresser dans l’apprentissage des langues, et pour avancer dans mes business.

Cela sous-entend deux choses :

La première, c’est de “faire” du café chaque jour. Chaque jour se donner un peu de mal pour passer à l’action, créer un breuvage permetant d’assouvir mon addiction.

“Faire” un bon café, ça n’a rien à voir avec “consommer” un café.

Des gens qui consomment du café tous les jours, en mettant simplement trois cuilleres de “Bonne mamie” dans la cafetière filtre Electrotruc, ça n’a rien à voir avec ceux qui “font” leur café, en jouant sur les doses, les marques de café, les cafetières, la qualité de leur eau…

Pour réussir en chinois, c’est pareil :

Il faut chaque jour bien sûr consommer sa dose, mais aussi essayer de “faire”. Se donner un peu de mal pour apprendre de nouvelles compétences :

Toujours améliorer ses méthodes, bosser sur ses lacunes (on parlait de l’application Skritter l’autre jour pour les tons, par exemple), regarder ce qui marche pas, et le remplacer par ce qui marche.

Et c’est tout simplement ça la seconde chose : tester chaque jour des méthodes, et garder ce qui marche le mieux pour VOUS.

Alors oui, ça veut peut être dire que la méthode Crampe n’est pas forcément la meilleure pour apprendre le chinois, mais associée à quelques bons outils qui fonctionnent pour vous, c’est peut être ça qui fera la différence :

Parce que cette méthode vous force chaque jour à “faire” quelque chose, et elle est proposée par un prof qui vous propose régulièrement de nouveaux outils pour tester ce qui est le plus efficace pour vous pour mieux apprendre (et retenir!) les nouvelles compétences enseignées.

Dans ces outils, comme je vous le disais, je vous recommande notamment Skritter, qui a aidé beaucoup de mes élèves.

Mais si cet outil ne vous plait pas (ou qu’il ne fonctionne pas pour vous), je vous en présenterai encore plein d’autres à l’intérieur même de la méthode Crampe.

Voili voilou…

Pour ma part, je craque, je vais me faire un petit café rapidement. Il est 17h22. C’est une bonne heure pour un dernier café.

Le temps d’un café, c’est probablement plus que ce dont vous avez besoin pour rejoindre la méthde Crampe, et commencer votre première leçon :

http://www.methodecrampe.com

À tout de suite !

Cédric Beau
Créateur de la Méthode CRAMPE ©
pour apprendre le chinois

 

P.S. : Il est 17h22… En France. Haha.

Ici il est 22h22, mais chut, c’est notre petit secret… ☕️