main

Internet ChineTélévision chinoise

10 coups de couteau, la police chinoise déclare que c’est un suicide

01/09/2011 — par Cédric BEAU

suicide

Attention, la photo en illustration de cet article pourra heurter la sensibilité des plus jeunes.

Se suicider avec un couteau, facile. Par contre s’en mettre dix coups, la police et l’administration chinoises ne nous cacheraient pas quelque chose?

Outre le fait que cette personne traquait la corruption, et qu’il avait sûrement des ennemis par dizaines, aucune piste pour le meurtre, c’est forcément un suicide!

Ainsi en a t’il été décidé de la mort de Xie Yexin, 46 ans. Sa famille n’en croit pas ses yeux, et les chinois crient au scandale sur les sites et autres Weibo (Twitter chinois). Plutôt que de revenir sur l’histoire sordide de ce suicide, sur lequel l’on n’aura sûrement jamais plus d’informations, j’ai préféré retranscrire quelques messages de nos homologues chinois citoyens du net :

“Il s’est fait suicidé”

“Rien d’étrange dans ce suicide, dans le futur, on enverra d’autres qui se seront suicidés de 10 balles dans la tête”

“Il est mort comme ils l’ont dit, si vous n’y croyez pas, ils vous feront mourir”

Si au moins ils nous disaient pourquoi il s’est suicidé, ou qu’ils approfondissaient un peu l’enquête, peut être que l’on y croirait. Mais pour l’instant, et comme beaucoup, je suis dans le doute.

Nota : en photo, l’intéressé tel qu’il est apparu à la télévision

2 comments

  • bouha

    02/09/2011 at 04:26

    je ne connais pas le chinois (enfin très peu) et tu as l’air de mieux connaitre la Chine que moi mais sérieux cet article me fait l’effet de ce pourrait dire quelqu’un qui n’y connait rien.
    C’est simple : 1) les chinois ont des administrations, des commerces, des scientifiques, ils ont même envoyé des gens dans l’espace.
    2) comment peux-tu imaginer qu’ils dialoguent dans ces cas-là ? “vas me chercher un croissant de lune ?”. En réalité les chinois utilisent leur vocabulaire comme nous, avec de l’abstraction.
    A t’écouter on dirait qu’ils en sont au stade d’une langue préhistorique. Genre incapable d’avoir du vocabulaire autre que pour chasser. C’est juste qu’ils n’ont pas d’alphabet et donc ne mélangent par les lettres par faute=commodité orthographique (comme ça que nos langues alphabétiques évoluent) mais effectivement construisent leurs mots à partir de mots déjà existant depuis longtemps, et représentés par des idéogrammes. Comme ces mots de base existent depuis longtemps, ils sont effectivement très concret et arriérés (l’idée préhistorique sans aller jusqu’à là donc je te parlais). Mais ces mots de base n’ont comme utilité que de construire des idées plus complexes. En gros ben ça remplace nos lettres, rien de plus.

    Reply

  • Cédric en Chine

    02/09/2011 at 07:39

    Bonjour, où diable ai-je pu te donner l’idée que les chinois en seraient au stade préhistorique dans cet article?

    Cette idée d’abstraction que nous avons dans nos langues occidentales est aussi intéressante que la “non-abstraction” dans les langues telles que le chinois, mais rien d'”arriéré” dans le fait d’être “concret”!

    Il me semble bien malheureux de vous avoir laissé cette impression. Ayant moi-même vécu en Chine, désormais marié avec une chinoise, et enseignant en chinois auprès de lycéens français, croyez moi que l’idée que vous transposez ici est bien loin de moi lorsque je parle du chinois et des chinois

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

one × four =

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.