main

Chinois

Apprendre le chinois plus vite qu’un enfant ?

06/12/2018 — by Cédric BEAU

Nostalgique :

J’étais en train de visionner la plus vielle vidéo de ma chaîne Youtube…

Une vidéo qui parle de l’importance des caractères chinois.

Et voila ty pas que j’tombe sur ce commentaire :

(paraphrasé rapidement) :

“Ouais, bof bof, on pourrait très bien faire comme les enfants : d’abord l’oral, puis l’écrit”

Non.

Je ne suis pas de cette avis :

J’ai même du mal à comprendre les gens en admiration devant « les capacités des enfants à apprendre des langues » :

« Ouah trop fort le gamin, seulement 5 ans pour faire une phrase de 5 mots contenant 4 fautes et une grammaire pourrie, qu’il sait même pas lire ou écrire ! »

Y’a pas de quoi en faire un fromage.

Mes enfants ont 3 et 8 ans, ils apprennent 4 langues (Chinois, Français, Anglais, Thailandais) mais…

En tant d’années, pareil, ils n’en parlent aucune correctement.

Une amie me confirme que je ne suis pas un cas isolé :

“La mienne en apprend 5 et n’en parle AUCUNE correctement. AUCUNE.”

Alors OK : les enfants ont l’avantage de la plasticité du cerveau, et pour répéter un son dans une fréquence différente, ça vient plus vite.

Mais niveau mémoire, grammaire, vocabulaire… Ils se font largement battre par un adulte qui a une bonne méthode.

Et en plus, pour enfoncer le clou au niveau de la mémoire : les enfants qui apprennent une langue et la parlent bien… Si ils arrêtent de la pratiquer avant l’âge de 8 ans, ils l’oublieront COMPLETEMENT.

Oui, complètement.

Déjà qu’ils auront passé 6 ans de plus à l’apprendre…

Mais en plus, ils peuvent TOUT oublier, comme ça (même leur langue maternelle!)…

Un adulte, lui, aura toujours des “restes”. Notamment au niveau de la compréhension orale.

Et puis, pour rester sur la langue maternelle :

Quand on voit le niveau des enfants MÊME DANS LEUR LANGUE MATERNELLE à 5 ou 6 ans, y’a pas de quoi être fier :

Vous pouvez atteindre un niveau similaire en 3 à 6 mois dans n’importe quelle langue…

Parce que ce qu’ils sont capable de faire c’est juste :

– compter jusque 50

– connaître un millier de mots

– faire des phrases de 5 à 6 mots…

– avoir des notions très basiques de passé/présent/futur.

Et ils ne savent même pas encore lire, tout ça c’est uniquement à l’oral !

Y’a franchement pas de quoi être jaloux…

Alors je dis : non merci, trop peu pour moi.

Mais je vous vois venir, vous allez penser que si Cédric a réussi à apprendre le chinois en 18 mois, qu’un ou l’autre de ses élèves l’a même battu en atteignant un niveau courant en moins de 10 mois, c’est que c’est sûrement des cas isolés.

Ce sont forcément des génies au QI de 185…

Ils ont certainement le “gène de l’apprentissage des langues” dans leurs chromosomes ?

Eh bien non.

Ce gène n’existe pas.

C’est une question de méthode, et de mise en pratique, tout simplement.

Comme à l’école, les “petits génies” utilisent en fait les bonnes méthodes de manière inconsciente (ou consciente, si ils ont des parents qui les connaissent).

Et comme les experts en PNL nous l’ont prouvé : si les enfants moins bons commencent à utiliser les mêmes méthodes, ils arrivent au même niveau.

Quoi qu’il en soit, pour la mise en pratique ça ne dépend que de vous.

Et pour la méthode, c’est ici :

http://www.methodecrampe.com

À tout de suite!

Cédric Beau

Culture chinoise

Chine : Fais tu partie du Réseau ?

17/10/2018 — by Cédric BEAU

关系 (guān xì) : relation, rapport

Derrière ce petit mot de deux caractères se cache l’un des concepts les plus importants de la culture chinoise.

Si tu comprends, tu peux devenir riche et célèbre (au mieux).

Si tu ne comprends pas, tu n’iras probablement pas bien loin…

Voir nullepart (au pire).

Parce que… :

En Chine, le réseau de relations, y’a rien de plus puissant.

Et si t’en as pas… t’es mal barré.

Pour mieux comprendre ce concept, il y a plein de bons livres et de bonnes conférences (je t’ai déjà recommandé par le passé la lecture de “Réussir en Chine grace aux cercles d’amis, par exemple)

Et il y a aussi les minutes culture de la méthode Crampe (à la fin des vidéos de cours).

Mais en plus, ce mois ci :

On ira un peu plus loin dans le bonus du mois “rechercher un stage ou un emploi en Chine”. Avec des concepts qui s’appliquent pour ça, mais pour bien d’autres choses encore (investissements, voyages, échanges avec la famille…)

Quoi qu’il en soit, si tu veux la recette, c’est réservé aux abonnés de la méthode Crampe :

> https://bit.ly/2NKgnxE

À tout de suite !

Cédric Beau

P.S. : Dans l’un des prochains bonus on parlera aussi comment tu vas pouvoir te construire ce fameux réseau, si pour l’instant tu n’as pas d’amis ou relations chinois…

Apprendre le chinois

La liste des personnes à ignorer :

28/06/2018 — by Cédric BEAU

par Cédric BEAU
à Pattaya, le 28 juin 2018

Ça vous arrive à vous aussi ?

Tous ces gens autour de vous avec de jolies théories sur l’apprentissage des langues :

Il faut vivre dans le pays concerné

Il faut obligatoirement apprendre avec des natifs

Il faut bouffer des tonnes de vocabulaire

Il faut écrire chaque nouveau caractère X fois tous les jours pour que ça rentre

Il faut écouter des trucs en chinois Y minutes par jour même si vous pigez rien (ça finira par rentrer)

Et j’en passe…

Ce type de conseils, c’est en fait ni vraiment faux, mais ni vraiment correct non plus.

Par contre, c’est définitivement incomplet !

Depuis quelques semaines, je me suis remis à suivre des “super polyglottes”.

Un super polyglotte, c’est quelqu’un-e qui parle plusieurs langues, mais surtout qui utilise des méthodes incroyablement avancées pour accélérer le processus d’apprentissage.

À titre d’exemple, je discutais le week-end dernier avec un gars de Pologne qui était parti de zéro pour atteindre le niveau B2 en suédois, en 4 mois seulement !

Je vous passe les détails de sa méthode perso (de vrais trésors d’inventivité !) qui utilise toutes les dernières découvertes scientifiques.

D’ailleurs si je vous en parlais, vous me prendriez pour un dingue tellement c’est prodigieusement contre-intuitif (mais ça donne des résultats hors-normes !! Je peux en témoigner..)

Bref, la chose à comprendre ici : inutile d’écouter les conseils de personnes qui n’ont jamais obtenu de résultats (extraordinaires).

C’est un peu comme faire confiance à un banquier pour investir votre argent… alors que lui-même ne l’investit même pas dans ce qu’il vous conseille !

Votre objectif n’est d’ailleurs peut-être pas d’apprendre le chinois en un temps record. Mais plutôt de progresser régulièrement, et de vite être à l’aise en chinois.

La Méthode CRAMPE (créée par un français, et pour les francophones) est la méthode que j’ai utilisé, puis testé auprès de centaines d’élèves de lycée. Ce n’est donc pas un conseil de “grand-mère”, mais bien une méthode qui donne de VRAIS résultats.

Vous pouvez encore bénéficier de l’accès à vie de la Méthode CRAMPE, avec des conditions particulières (avant retrait définitif le 30 juin 2018)

Tout est là :

https://bit.ly/2tzsaGX

Je vous dis à tout de suite, de l’autre côté !

Vous souhaitant tout plein de succès !

P.S. La présentation complète de la Méthode CRAMPE est disponible sur cette page : https://bit.ly/2tuXGpm

Apprendre le chinois

Chinois : Combien de temps par semaine, et quelles compétences bosser ?

27/06/2018 — by Cédric BEAU

par Cédric BEAU
à Pattaya, le 27 juin 2018

Il y a quelques jours, on s’posait cette question avec les collègues :

Parce que c’est VRAIMENT une bonne question :

Quelle est la dose effective minimale pour progresser efficacement dans une langue ?

La réponse à laquelle nous avons abouti :

* 4h30 / semaine pour les langues à grammaire complexe (français langue étrangère, allemand, russe…)

* 3h30 /semaine pour les langues à grammaire moins complexe (espagnol, chinois, thaï…)

Voilà. Mais il reste un problème, on est pas plus avancés en fait :

Comment organiser son temps entre :

* L’apprentissage

* L’écrit

* La lecture

* L’oral

* La compréhension

* Les révisions

* La pratique

* La culture

* … ???

Voici quelques recommandations :

* Travaillez chaque jour (30 minutes, dans le cas du chinois)

* Durant cette demi-heure, ayez toujours au moins 15 mn d’apprentissage et révision (répétition espacée)

* Chaque jour essayez de bosser au moins deux compétences (Oral, CO, Écrit, Lecture)

* Comptez le temps de pratique en dehors de cette session de « cours » : pratiquez en vous faisant plaisir (radio, film, série, sorties, resto chinois, café des langues…)

Le truc cool, c’est que pour le chinois il existe une solution clé en main qui met en pratique toutes ces recommandations.

Pour vous inscrire :

https://bit.ly/2tzsaGX

Pour plus d’infos :

https://bit.ly/2tuXGpm

Apprendre le chinois

Comment apprendre le chinois SANS les chinois

26/06/2018 — by Cédric BEAU

par Cédric BEAU
à Pattaya, le 26 juin 2018

L’une des premières choses que mes amis chinois m’ont dit avant de partir en Thailande :

“Tu es français, donc tu peux enseigner le français là-bas !”

Cette remarque me fait toujours sourire.

Dans la tête des gens, un natif d’une langue est TOUJOURS le meilleur prof dans cette langue.

Pourtant, rien n’est plus faux…

Pour vous convaincre, regardez simplement autour de vous, et demandez-vous :

“Est-ce que le français enseigné par ma mère/mon père/mon frère/ma soeur/ma grand-mère/ma tante/mon cousin… serait une bonne idée ?”

Par forcément ! il y a même certaines personnes qui seraient d’horribles professeurs parce qu’ils n’ont pas la pédagogie/la patience/le niveau de langue… pour le faire.

Demandez-leur de vous expliquer simplement la différence entre un an et une année…

Demandez-leur de vous dire la différence entre deuxième et second…

Demandez-leur de choisir entre Vive les vacances et Vivent les vacances…

Pas si simple, n’est-ce pas ? Et pourtant, tous ces gens sont aussi des natifs.

La qualité principale d’un enseignement efficace, c’est pas tellement d’être natif ou non.

Quand je me lance dans une nouvelle langue, je vérifie toujours que l’enseignant a bien cerné les difficultés spécifiques liées à une langue.

Et idéalement, je recherche en priorité des auteurs ou profs français pour démarrer une langue étrangère.

Pourquoi ?

Parce qu’un natif francophone a déjà éprouvé, à peu de choses près, les mêmes genres de difficultés que je vais rencontrer dans mon apprentissage.

Mais du coup, aucun intérêt de s’entourer de natifs à un moment donné ?

Nope !! En réalité, les natifs sont extrêmement précieux pour l’apprentissage actif ou la pratique d’après mon expérience.

Mais ce sont pas toujours les meilleurs professeurs…

La Méthode CRAMPE est justement une méthode de chinois basée essentiellement sur toutes mes galères dans cette langue.

Les points de frictions pour un apprennant francophone, je les mets en lumière, puis je les désamorce.

J’explique tout ici :

https://bit.ly/2tuXGpm

Je vous dis à tout de suite, de l’autre côté !

Vous souhaitant tout plein de succès !

P.S. L’offre spéciale inscription à vie sera définitivement retirée le 30 juin 2018 ! Demandez vite votre accès sur cette page : https://bit.ly/2tzsaGX

Blog Chine

Naissance d’un Blog Chine

03/06/2018 — by Cédric BEAU

Publié le 07/05/2008
Dernière mise à jour le 03/06/2018

IL faut faire un blog SUR TES VOYAGES EN CHINE

C’EST COURANT, C’EST PRESQUE DEVENU UNE CONDITION À UN VOYAGE RÉUSSIT : IL FAUT FAIRE UN BLOG.

blog chine contenu Pour ma part, je n’aurai pas fait comme tout le monde, cela fait déjà plus d’un an que je vis en Chine. Je suis présentement confortablement installé dans le canapé de mon salon, mes cours de Chinois d’un côté, mon amour et le chat de l’autre.

Mais chaque jour, grâce au fait que je fréquente quotidiennement des chinois, j’accumule des sources d’informations impressionnantes sur la Chine. De la culture, de la musique, du chinois. Alors il y à presque deux mois je me suis lancé dans la création du blog chine.

Cependant, rajoutant des dizaines d’articles par semaines, je me suis rendu compte qu’il manquait quelque chose. Quelque chose qui pourtant est essentiel : la vie de tous les jours. Cette vie que mes amis m’envient, qui attire la curiosité de la famille. Elle est aussi importante que le café de 2h15 l’est vis à vis du gâteau d’anniversaire : tout aussi indispensable (bien que je vienne de prendre mon café, à 15h57, on comprendra la comparaison)

Alors pour un premier article, je voudrais simplement souhaiter la bienvenue à tous les visiteurs qui passeront par là, qu’ils deviennent accroc ou critiques, qu’ils aiment ou qu’ils s’enfuient, bonne visite à vous tous !

Ah et, au fait, pour apprendre le chinois, c’est par ici :

www.methodecrampe.com

Cédric Beau

Nourriture chinoise

L’eau (non potable) en Chine

03/06/2018 — by Cédric BEAU

Publié le 8/05/2008
Dernière mise à jour le 3/06/2018

Au sujet de l’eau non potable en Chine

chine-eauA la recherche d’une idée pour un premier post sur le superbissime et extraordinaire blog chine (restons modestes), je me suis vu confronté au mystère de la page (web) blanche des grands auteurs de tous temps.

Cette idée ne voulait pas venir.

Tout comme l’eau de nos robinets n’a soudainement plus voulu couler. Quelle comparaison extraordinaire, me suis-je dis (d’aucuns ne partageront pas mon avis, peu importe).

En effet, aujourd’hui l’eau nous a été coupé.

Encore un qui n’a pas payé ses factures, entends-je déjà dire. Que néni, sacrebleu! Votre étonnement ne sera surement pas aussi prononcé que le mien le fut, mais oui, c’est possible en Chine, on vous coupe l’eau sans dire mot! Pas un coup de fil, pas une annonce dans la boite au lettres ni sur le si beau tableau d’informations de la résidence.

Les fourbes !

eau chineRegardant mon amour d’un regard autant ahuri que celui du chat lorsqu’il ne peut attraper sa queue, cette dernière me répondu sur le ton le plus naturel et posé possible:

“Bah ca va revenir, ce soir ou dans quelques jours”, avant de se remettre aux activités préalablement entamées.

Ici, l’eau n’est pas potable, nous avons donc notre bonne vielle machine couverte de sa bonbonne de 19 litres à portée.

Du coup, pas de raison de s’affoler.

Une histoire de concombres

Mais je n’aurais par avant jamais pu imaginer que l’on ai autant besoin d’eau. La vaisselle, la douche, tout le monde y pensera en quelques secondes et pourra s’en passer, se contentant d’une mine agacée. Mais est-ce que quelqu’un à pensé que je devais laver mes concombres fraîchement dégorgés, afin de pouvoir y ajouter la vinaigrette maison?

Cette eau, elle finira par revenir, elle sera de couleur jaune ou brique. Mais après l’avoir fait coulée 30 secondes, tout sera rentré d’en l’ordre. Quelle aventure !

En conclusion, aujourd’hui, j’ai lavé mes concombres à l’eau de source.

Y’a toujours une solution.

Comme pour apprendre le chinois. Parfois on se dit que tout est foutu, qu’il faudra attendre la retraite pour pouvoir s’y mettre.

Alors qu’en fait non, il existe un plan B :

www.methodecrampe.com

Cédric Beau

Voyager en Chine

Tribulations d’un chinois en Chine

03/06/2018 — by Cédric BEAU

Article publié le 11/05/2008
Dernière mise à jour le 03/06/2018

Tribulations d’un chinois en Chine ?

Ou plutôt les aventures quotidiennes d’un français à Shanghai en fait. Mais j’aimais bien ce titre, parce que j’aimais bien ce livre.

Si vous ne connaissez pas, regardez ici : https://amzn.to/2LVI8mX

D’ailleurs mon actuel livre de chevet, pour la Nième fois déjà.

Aujourd’hui je voulais vous faire partager une petite innovation que j’ai pu apercevoir en allant profiter des réductions spéciales fête des mères (deuxième dimanche de Mai pour les chinois) à Carrefour près de ChiFeng Lu Zhan, et proche de Lu Xun Gong yuan pour les amateurs de parcs plus que de stations de métro.

Revenons à nos innovations, il s’agit en fait d’un panneau lumineux qui montre à tous les passants, au niveau du carrefour au Nord de Carrefour (admirez le jeu de mots pourri), le nombre de décibels en temps réél ! En moyenne 60 (en vert messieurs dames), jusqu’à 85 quand un bus et un camion démarrent en même temps (en rouge ce coup ci).

Cependant, malgré l’aspect ludico-amusant de ce fameux panneau, il y a quelque chose que je n’ai pas totalement saisis. En effet, à en voir les bâtiments alentours, on ne pourrait envisager la construction d’un éventuel mur anti-bruit. Peut être un tunnel ?

Néanmoins, ca attire pas mal de curieux, et c’est toujours mieux d’informer les gens qu’ils sont trop bruyants que d’éteindre simplement le panneau lorsqu’il n’y a rien de mieux à afficher, ne pensez-vous pas?

A bientôt sur le blog pour de nouvelles aventures, ou dans la méthode Crampe pour aprendre le chinois :

www.methodecrampe.com

Cédric Beau

Blog Chine

Le jour où mon mariage a été interdit

03/06/2018 — by Cédric BEAU

« Non jeune homme, vous n’avez pas le droit de vous marier. Rentrez chez vous. »
— L’officier de l’Etat Civil.

Il y a presque 10 ans, le 7 juillet 2008, je montais dans un train en partance de Shanghai. Destination Guiyang, province du Guizhou.

Le but de ce périple? 

Un mariage MON mariage. Nous nous rendions à la préfecture de la région de laquelle ma femme est originaire.

26 HEURES ET 45 MINUTES DE TRAIN !

Bon, en couchette molle quand même (compartiments de 4 couchettes, c’est le must du must, il fut un temps où seuls les hauts gradés et certains fonctionnaires avaient le droit d’en profiter).

Après 6 mois de préparations, et de paperasses et autres entretiens au consulat de Shanghai, 26 heures de train ça ne me faisait plus vraiment peur.

J’avais jamais été d’aussi bonne humeur. 

Et pour cause, j’étais en route pour le plus beau jour de ma vie. Mon mariage !

Du moins, c’est ce que je pensais.

Parce qu’une fois sur place à Guiyang, ce fut la douche froide :

« Nous ne pouvons pas accepter votre demande de mariage, car vous n’avez pas l’âge légal de vous marier en Chine. »

Si je n’avais jamais été d’humeur aussi bonne, la chute d’humeur et la déception se firent ressentir d’autant plus fort.

Cassé.

Brisé.

J’ai eu l’impression de sentir ma vie sortir de mon corps.

Je pouvais quasiment ressentir mon énergie s’échapper par les pores de ma peau.

J’avais envie de tout abandonner. 

De hurler. De tout casser.

Pourquoi n’avions-nous pas été prévenus par le consulat ? Comment était-ce possible d’être passé à côté de cette information lors de la préparation des papiers ? Qui avait créé cette règlementation stupide ?

C’était fini.

Foutu.

Tout devait être reporté à l’année suivante. 

Parfois, quand j’apprends une langue ou lance des projets, j’ai l’impression de revivre cette expérience.

De vouloir tout laisser tomber. De sentir mon énergie s’épuiser.

Et à chaque fois je me rappelle cette petite histoire (ou plutôt, ce sentiment -ou phénomène physiologique, j’en sais pas- me refait vivre toute cette histoire. C’est pas tellement volontaire)

Ça aurait pu être très négatif, et m’achever.

Si à l’époque je n’avais pas trouvé une solution.

Car une solution existait :

Ne voulant pas tout abandonner et tout briser ce qui était déjà construit en reportant à l’année suivante, j’avais aussi la possibilité de monter dans un avion avec ma vénérable épouse, et de me marier en France. 

Pays dans lequel j’étais assez âgé pour pouvoir me marier.

Et c’est ce que nous avons fait. Quelques semaines plus tard, nous étions unis et vécurent heureux, et eurent beaucoup d’enfants (deux, c’est déjà un début ^^)

Morale de l’histoire :

Il y a toujours une solution. 

N’abandonnez jamais vos projets. Ne brisez jamais vos rêves à cause de bêtises. Les problèmes n’existent pas, il n’y a que des obstacles.

Il suffit de passer au dessus, ou de les surmonter.

Voili voilou, je sais pas si ça vous aidera à voir la vie du côté bon, mais en tous cas j’avais envie de vous raconter ma vie aujourd’hui. Et de vous expliquer une des raisons de mon optimisme quotidien.

Pour apprendre le chinois, c’est ici :

www.methodecrampe.com

Cédric Beau 

Compréhension oraleTélévision chinoise

Apprendre le chinois en regardant (intelligement) la télévision.

24/04/2018 — by Cédric BEAU

Article mis à jour le 24 avril 2018.
Initialement publié… Dix ans plus tôt, sous le titre “Pourquoi tant de chaînes” (remarquez le jeu de mots)

Ceux qui me connaissent savent que je n’aime pas regarder la télévision.

Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que je la regarde quand même :

Directement, ou -le plus souvent- indirectement par le biais de rediffusions. L’important pour moi étant surtout de ne pas “subir passivement” la télévision.

Ce que j’aime regarder, c’est ce que l’on appelle les 相声 (Xiang Sheng : stand up, avec généralement deux personnes) et autres 小品 (Xiao Pin : sketchs, avec généralement 2 à 5 personnes), mais aussi certaines émissions populaires telles que “The Voice” (歌手).

Choisir volontairement mes programmes, et ces programmes spécifiquement, ça a un but précis (mis à part le fait de ne pas avoir à se taper les pubs, dont on reparlera en fin d’article). Et je vous recommande de faire pareil :

Ça va vous permettre d’apprendre l’argot quotidien, les termes à la mode qu’il FAUT connaître :

Je parlais dernièrement des “nouveaux termes” qui font le buzz, puis qui rentrent ensuite dans la langue couramment parlée au quotidien. Chaque chinois se doit de connaître et de comprendre ces termes.

Si vous ne les apprenez pas, vous risquez de ne pas les comprendre dans une situation donnée, et de prendre le terme dans son sens initial.

Vous retrouverez ce vocabulaire, et quelques chansons avec abus d’autotune, dans les très divertissantes émissions de “talents” et autres “chanteurs”.

Vous allez pouvoir vous mettre à jour au niveau de la culture populaire, mais aussi de la culture générale :

C’est bête, mais le but n’est pas seulement de connaître telle ou telle star, ou de savoir si Fan Bing Bing s’est finalement mariée avec Li Cheng.

Non, dans les émissions populaires, et encore plus dans les émissions de Xiang Sheng et autres Xiao Pin, on se prend à chaque fois une bonne claque de culture en pleine face.

Nouveaux Chengyu, références historiques, légendes, dates importantes sur le calendrier lunaire… Plus rien ne vous échapera, si vous vous mettez à consommer une petite dose de ces programmes, de manière hebdomadaire.

Vous allez comprendre l’humoir chinois (et apprendre quelques blagues à la volée). Et ça, c’est pas une mince affaire :

L’humour français ne fait pas toujours rire les chinois. Et l’humour chinois ne fait pas toujours rire les français.

Se former à l’humour chinois, et être capable de resortir quelques blagues (voir même, top niveau, de les adapter ou savoir y faire référence), c’est la classe.

Les limites de la TV (pourquoi je ne regarde pas “passivement” la boîte à images) :

Par contre, je vous recommande -permettez moi d’insister- de consommer tout ça “à la demande”, sur Youku par exemple. Je déteste le direct pour deux raisons :

  • La dose de pub incroyable qu’on y retrouve
  • Le fait que quand les pubs arrivent, la saturation du son est poussée au maximum pour bien nous pousser à être réveillé durant la coupure pub (on a l’impression qu’on se repose pendant l’émission, et qu’on se concentre à fond pendant les pubs, je suppose que c’est ce qui est voulu)
  • La répétition des pubs… A la suite! Oui oui, ils peuvent vous mettre le même spot de 5 secondes… 5 fois d’affilé. (ça va rentrer dans ta petite tête !!)
  • Les infos qui coupent tout pendant une heure, et sur toutes les chaines (oui, les mêmes infos sur toutes les chaines). Tu as deux choix : soit tu consomme le message qu’on veut te faire passer, soit tu coupe ta télé.

Quelques exemples de contenus que je vous recommande :

Exemple d’émission populaire (écoute passive, détente) :
https://www.youtube.com/watch?v=DcO-CFunItc (j’aime particulièrement 韩磊)

Xiao Pin (écoute active aidée par le contexte, détente, culture) :
https://www.youtube.com/watch?v=-tKt8iOPegA

Xiang Sheng (beaucoup de jeux de mots, beaucoup de culture, niveau avancé) :
https://www.youtube.com/watch?v=SwtJfkoadXM

Voili voulou, après cette petite pause télé, on se retrouve pour les cours dans la méthode Crampe :

http://www.methodecrampe.com

Cédric Beau